Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 00:41
flyerconcert380.jpg
Pour fêter la sortie de leur premier album, le groupe Deserty est en concert lundi 14 janvier à La Boule Noire à partir de 20 heures, et l'album sera disponible en téléchargement dès le 15 janvier sur toutes les plateformes de téléchargement légales.


Sur le web...

Vendredi 11 janvier, à partir de 21h, Deserty est en interview et en live acoustique dans "Le Gros Boeuf", l'émission live de découverte de nouveaux talents de "la grosse radio". Soyez à l'écoute, donc, sur
www.lagrosseradio.com.

www.myspace.com/deserty

www.deserty.net

boule1.gif
A noter...

Le 14 janvier 2008

A la Boule Noire
120 bd de Rochechouart 75018 Paris
Metro Pigalle ou Anvers


20h30 - 10 euros

Réservations :
08 72 57 37 82 ou info@mistirouxproductions.com
Locations : Fnac

A voir aussi sur CultureCie...


000009.jpgThomas-Dutronc.jpgPAULINE.jpgPochette-cd-4-titres.jpgRose.jpg


Repost 0
Published by AE - dans Concerts
commenter cet article
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 00:40
Gerner-verso.jpg20080111-Gerner-livre.jpgGerner-expo.jpg













Les préjugés ambiants sur la bande déssinée, tel est le thème du travail de
Jochen Gerner. A l'occasion de la parution de son livre, début 2008, l'artiste expose au Monte-en-l'air, à Paris, la matière brute de son enquête. Un travail original !

Depuis plusieurs années, Jochen Gerner a collecté de façon systématique toutes phrases comprenant le terme« bande dessinée » (« BD », « bédé ») dans une acception curieuse ou péjorative. Ces citations proviennent d'articles de presse, c'est-à-dire de critiques de films, de théâtre ou d'opéras, mais aussi de romans, d'essais, d'émissions radiophoniques ou d'internet.


L'artiste les a réunies dans des chapitres thématiques avant de les faire dialoguer par le biais du dessin et de la narration. Étrange promenade en bande dessinée, cette création graphique est un portrait en négatif de la bande dessinée, à l'écoute sévère de ses détracteurs ou de ses mauvais utilisateurs. Elle évoque un répertoire de choses lues et entendues à l'encontre de la B.D. mais également un positionnement tout contre celle-ci, en son sein, lové dans son ventre pour mieux l'écouter.

Contre-la-bande-dessin--e-2008.jpgA noter...

"Contre la bande dessinée"
Du 11 janvier au 3 février 2008

Le Monte-en-l'air
6 rue des Panoyaux 75020 Paris
M° Ménilmontant
01 40 33 04 54

Du mardi au dimanche, de 13h30 à 20h30
Nocturnes à l'occasion qui fait le larron

Le livre...

"Contre la bande dessinée, choses lues et entendues", paraît ce mois-ci à L'Association dans la collection Éprouvette.

Sur le web...


lemontenlair@free.fr

www.myspace.com/lemontenlair

A voir aussi sur CultureCie...

fr--d--ric-lebain.jpg

3908247667.01.jpg

Richard-Rogers---Architectes.jpg

acnepaper-revisionnaires.gif

 




Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 21:36
de-l-inde-au-japon-mus--e-guimet-2008-expo.jpg
Les dix années 1996 – 2006 ont été particulièrement riches dans le domaine des nouvelles acquisitions. L’exposition du musée Guimet est un parcours organisé au sein des collections permanentes. Il met l’accent sur l’exceptionnel enrichissement, tant qualitatif que quantitatif, dont a bénéficié le musée pendant cette période.

Une sélection de plus de deux cents œuvres de l’Inde au Japon, est proposée dans une expo originale. Une manifestation culturelle à grande échelle qui rend hommage aux donateurs et à leur très grande générosité.

A noter...

Prolongations jusqu’au 29 février
LOGO-MUSEE-GUIMET-PARIS.gif
Musée national des Arts asiatiques-Guimet
6 place d’Iéna
75016 Paris

De 5 à 7 euros
Renseignements au 01 56 52 53 00

Ouverture
Tous les jours sauf le mardi, de 10 h 00 à 18 h 00
Fermeture de la caisse à 17 h 30
Fermeture des salles à 17h45.

Métro : Iéna / Trocadéro / Boissière.
Bus : n° 63, 82, 32, 22, 30
Parcs de stationnement : Avenue Kléber, avenue George V (place de l’Alma)

A voir aussi sur CultureCie...

undefinedundefinedundefinedundefinedundefined

Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 21:26
guide-mus--e-guimet.jpg
Une présentation générale des collections par grandes zones géographiques permet, en progressant dans les salles, de replacer les œuvres dans leur contexte culturel plus large. Des indications historiques, ainsi que des éléments stylistiques et iconographiques enrichissent la visite.

A noter...

Guide de visite Guimet
Coédition Guimet Artlys, 2004
80 pages
8.50 €
Existe en Anglais

Les expos & les beaux livres sur CultureCie...


lew-6.jpgundefinedundefinedundefined


Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 19:02
fr--d--ric-lebain.jpg
Des livres pour tout sujet. Des livres pris en photo. Rangés, dérangés, dans leurs bibliothèques, ils nous font de l'oeil. C'est quoi, des livres dans des bibliothèques ? La littérature enfermée dans un objet, objet sacré, objet affectif, objet plein de secrets, le livre ne dévoile rien de l'art de visu... ah bon ? C'est pourtant l'objet des préoccupations de Frédéric Lebain, photographe, qui expose pendant un mois à la galerie Philippe Chaume, à Paris.

La bibliothèque stocke.
Dans des bibliothèques publiques, dans des bibliothèques particulières, les livres sont conservés, plus ou moins ordonnés. Classés parfois. Ils attendent la prochaine recherche ou le prochain enfant, le prochain étudiant ou le moment propice. On accumule nos livres comme des maniaques, des fous de la consommation mais... quelle consommation ? La lecture ! Alors, quelle forme prend-elle, cette consommation, quand elle n'est pas en train d'être dévorée, quand elle attend, quand le plaisir se conserve ou... s'oublie ?

"Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es", dit en filigrane le regard de Lebain. Dans l'intimité des bibliothèques contemporaines, Frédéric Lebain capte des géantes de papier et dresse le portrait de ses propriétaires à travers des titres, et des décors. "Les soucoupes volantes ont atterri", "Le temps des modernes" ou encore "Supprimez vous-même vos douleurs par simple pression d’un doigt", autant de titres qui peuvent refléter la convention ou l'intimité, le snobisme ou l'amour.

Une bibliothèque, c'est un monde. Un univers. Une scénographie. Un décor. Un rapport aux livres, à la littérature ou aux sciences humaines, sociales... au savoir. Au plaisir. A la culture. Et un rapport à la culture n'est jamais anodin. C'est une relation particulière à un universel à la fois élitiste et populaire. Car la culture, la culture est sans doute ce qui nous distingue de l'état de nature, oui, mais la culture, en plus d'être proprement humain, est peut-être ce qu'il y a de plus nécessaire et de plus inutile. Comme la philosophie. Comme le concept. Il en faut, de la patience, pour apprendre. Apprendre à lire, apprendre une langue, apprendre un jargon. Mais la culture nous rend bien cette peine. Elle devient vite absolument nécessaire: vite, on a "soif" d'art, "besoin" de lire, il faut se "nourrir" du monde qui nous entoure. Camille Laurens en parle bien, de ces crises de boulimie là. Mais pourtant, la plupart du temps, la plupart des livres dorment.

Où sont-ils, quand ils dorment? Comment dorment-ils? Allongés? Debout? En équilibre? Ces "bibliothèques" reflètent le rapport de leurs propriétaires à l'esthétique du lieu, mais peut-être aussi à l'esthétique tout court: quelle philosophie se cache, derrière l'art ? Et est-ce qu'il est toujours question d'amour des mots, vraiment ? Quand les bibliothèques se révèlent n'être que de creux avatars en bois, le cliché ironique de Lebain fait sourire.

On n'a pas encore vu l'expo, mais on est vraiment très emballé par l'approche. L'idée est aussi évidente qu'originale.

20080110-Fred-Lebain-Bibliotheques.jpgA noter...

Courtesy Galerie Philippe Chaume
9 rue de Marseille 75010 Paris
00 33 (0) 1 42 39 12 60

Exposition du vendredi 11 janvier au samedi 16 février2008
Du mardi au samedi de 12h à 19h30

Sur le web...

info@galeriephilippechaume.com
www.galeriephilippechaume.com


A voir aussi sur CultureCie...

20080108-Thomas-Hicks-BOMB-001.jpgundefinedundefined
Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 07:26
Your-forest-is-my-forest--Ryo-Suzuki--et-Shungetsu-Nakamura.jpg
"Your forest is my forest?" rassemble les travaux de trois artistes aux salaisons de Romainville du 11 au 27 janvier 2008. Une jolie mise en relief de ponts, à travers de photographies simples, mettant en scène la nature sous un triple regard.


Espace auto-géré, les salaisons ont ouvert leurs portes à Romainville en septembre 2007 pour une première année d’expositions, de spectacles et de rencontres. Les trois artistes photographes qui le dirigent travaillent en collaboration avec d’autres artistes dans un esprit d’ouverture et de liberté et dans l’espoir de créer des rencontres, d’offrir des possibilités nouvelles.

Trois expositions dans une exposition, "Your forest in my forest?" rassemble le travail de trois artistes qui s’efforcent de construire des univers singuliers, à la fois autonomes et ouverts à l’interprétation. Faire entrer ces trois univers dans un même espace, c’est parier sur des liens possibles, sans forcer aucun d’entre eux à céder complètement la place aux autres.

Emilie Benoist, artiste française, joue des données scientifiques dont elle altère le sens, semant le doute. Résultat d’un travail en résidence en Inde, "Cellula Phantastica" (2007) mêle formes humaines, minérales, végétales et architecturales. Arbre-monde silencieux, elle ouvre à une myriade d’univers cachés, micro-entités à la fois oniriques et urbaines, naturelles et utopiques.

Gregg Smith, vidéaste sud-africain résidant à Paris, construit des décors à ses personnages et à ses dialogues, qui racontent des moments de vie où la civilité frise l’artificialité. C’est que l’on ne peut jamais être certain que la douceur des dialogues ne cachent pas quelque violence ou intention qui nous aurait échappée. C’est toute la force de la danse qui, du mouvement erratique au pas léger, met en scène cette incertitude.

Ryo Suzuki, artiste japonais résidant à Paris, et Shungetsu Nakamura, maître d’Ikebana résidant à Tokyo, jouent sur le regard que nous posons sur la nature. Chaque élément de "My Forest in your forest" s’attache à la nature lorsqu’elle échappe à notre contrôle et à la relation ambiguë que l’homme entretient avec elle. Les paysages bucoliques mêlent distance du regard et univers séducteur de l’artifice. Rien n’est jamais tout à fait naturel et toujours nos fantasmes, incarnés par quelque fleur de plastique, informent notre regard.

Emilie-Benoist--Cellula-Phantastica--2007.jpgA noter...

Du 11 au 27 janvier 2008
Sur une proposition d’Aude Tincelin

Les salaisons
25, avenue du Président Wilson
93230 Romainville
Entrée libre

Samedi et dimanche de 15h à 18h
et sur rendez-vous au 06 01 83 79 28
Direction : Laurent Quénéhen, Aude Tincelin, Aurélie Veyron

Informations complémentaires sur www.salaisons.org

Les expos sur CultureCie...


lew-6.jpg20080108-Thomas-Hicks-ALLCHARS-1.jpgIsabelle-Malmezat.jpgcosmic1.jpg
undefined
Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 06:11

undefined

Les compagnons de la chimère reviennent en 2008, histoire que l'année débute en beauté ! On les a remarqués, l'an dernier, dans "Les Fourberies de Scapin", au Lucernaire, une pièce qu'ils rejouent en tournée à partir de mars 2008 dans toute la France. C'était notre palme d'or à nous, le Molière de Culture&Cie: la mise en scène d'Arnaud Denis avait fait sensation, le jeu nous avait transporté, parce que c'était une véritable interprétation, pleine de découvertes, d'inventions... d'évidences. On ne doutait pas, donc, que ces brillants comédiens, portés par un chef de troupe hors du commun, se frotteraient avec brio à Voltaire. On a eu raison. Lire la suite...
18869855.jpg

Marie Gillain et Gilles Lelouche dans une comédie vraiment drôle, légère, simple. Ils jouent bien, on rit. C'est pas du mélo, c'est de l'humour. Inspiré de nos vies contemporaines, du célibat, des divorces. C'est comique. Et ça fait du bien. Lire la suite...



undefined

S’attaquer à du Sacha Guitry, c’est viser haut, et c’est risquer de tomber. Oui, c’est comme du Feydeau, ça supporte mal l’à peu près, et le moyen : il faut être à la hauteur… de l’auteur ! Et le but est atteint, pourtant, par cette jeune équipe qui nous plonge dans le Paris des années 1900 avec rythme, élégance et humour. Lire la suite...



undefined



C'est un film. C'est un dessin animé. C'est fantastique. C'est un polar. Une aventure. C'est terrifiant. C'est drôle. Comme tous les contes de fées. Mais celui-là est particulièrement intelligent: "La Croisée des mondes".
Ecrit et réalisé par Chris Weitz, co-auteur de "Fourmiz" et de "La Famille Foldingue", co-metteur en scène d' "Americain Pie" et réalisateur de "Pour un garçon", le film est une très grande réussite. Lire la suite...

Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 05:25
20080108-Thomas-Hicks-ALLCHARS-1.jpg
Deux ans après avoir assuré la programmation vidéo de l’exposition inaugurale de la galerie B.A.N.K., Charlotte Léouzon réinvestit les lieux avec le solo show du dessinateur et vidéaste anglais Thomas Hicks.

Dessinateur, peintre et auteur de films d’animation à haute charge émotionnelle, Thomas Hicks distille, à travers un style extrêmement singulier et désuet, un spectre infini de fantasmes et d’énigmes. Le trait est noir, sensuel, sombre. La matière est épaisse, la toile papier est perforée, scotchée, les visages masques sont scarifiés, les parapluies sont des couteaux, les personnages flottent dans un espace sidéré.

Ses toiles, aux évocations sourdes et caverneuses, contrastent avec ses dessins, plus clairs, qui servent de base à ses films d’animation.

Le dessin animé "neurotik" de Thomas Hicks, assemblage de plans hautement saccadés et pressés, fait défiler dans une urgence folle des personnages fantomatiques au milieu de machineries organiques et inquiétantes. Ouvertement proches de l’écriture automatique, ce qui empêche toute chance de saisir le fil de la narration, ses films sont soutenus par un son rock anglais mâtiné de fondus pink-floydiens.

Hicks reconnaît lui-même ne pas rechercher de cohérence dans ses scripts mais bien plutôt d’y distiller un parfum d’inquiétante étrangeté…. un rien so British, un rien dézinguée. Beaucoup de talent, pour ce jeune anglais de 26 ans...

20080108-Thomas-Hicks-ALLCHARS-2.jpgA noter...

"The dream stuff"
8 janvier – 1er mars 2008

La B.A.N.K
42 rue Volta 75003 Paris
M° Arts et Métiers
01 42 72 06 90

www.bankgalerie.com

Les expos sur CultureCie...

undefined
Isabelle-Malmezat.jpg
Jason-Dodge--Darkness-falls-on.jpgjenny-fraser.jpg





Repost 0
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 00:05
41zM0GbyYgL--AA240-.jpg
James Taylor est à l'honneur sur la scène musicale: pour fêter la sortie de "One man band", son nouvel album CD/DVD d'enregistrements "live" sorti fin 2007, il donne un concert à l'Olympia le 6 avril 2008.

One Man Band" de James Taylor, c'est un nouvel album CD/DVD d'enregistrements "live" accompagnés de l'historique de ces chansons. Le tracklisting est tiré des nouvelles performances données par Taylor lors de ses concerts récents au Colonial Theatre (Massachusetts), avec au programme quelques-unes des chansons les plus célèbres du chanteur auteur-compositeur : "Something in the Way", "Carolina in my Mind", "Fire and Rain", titres couplés avec des anecdotes perspicaces et souvent drôles qui racontent l'inspiration derrière ses morceaux.

“Cette collection est une rétrospective intime qui représente 40 ans de chansons et de personnes, ainsi que les lieux et les événements qui ont fourni leur inspiration,” explique Taylor. “Je suis très reconnaissant à Don Mischer, Sydney Pollack, et à Hear Music pour le soin qu'ils ont apporté à une musique qui reste très personnelle, pour moi-même et pour mes fans.”

Pour le DVD, Taylor a fait appel au vétéran producteur/réalisateur d'événements de l'audiovisuel Don Mischer, qui a mis en scène, entre autres, le spectacle de Prince lors de la 41ème édition du Super Bowl. Taylor a également choisi le célèbre metteur en scène de "Out of Africa, Sydney Pollack, qui est devenu producteur exécutif de ce projet. Ces deux talents contribuent à rendre l'authenticité de l'émotion des concerts live.

“One Man Band” raconte les chansons de Taylor par le biais d'entretiens exclusifs et de séquences multimédia rarissimes, dont des vidéos privées faites maison et des photographies se trouvant dans les archives personnelles de James Taylor. Le résultat, c'est un portrait unique d'un artiste et de son célèbre répertoire, complété par sa propre histoire de la genèse de ses chansons.

31ewyLWx9HL--AA240-.jpgA noter...

"One man brand", James Taylor
Un nouveau CD/DVD de ses Greatest Hits en Live
Sortie: décembre 2007
Universal Jazz

En concert le 6 avril 2008 à l'Olympia

Sur le web...


CD + DVD: 19 euros
Lien Amazon

CD : 16 euros
Lien Amazon

Regardez la vidéo One man Band sur youtube

Voir aussi sur CultureCie...


copie_de_ca_packshot.jpgair_traffic_fractured_life_cd.jpgaaron_pochette.jpgthe-very-best-of-diana-krall.jpg







Repost 0
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 22:03

Alexandre Guansé appartient au noyau de la troupe "Les Compagnons de la chimère", formée par Arnaud Denis.

Après une longue formation musicale de piano et de guitare classique, Alexandre Guanse se tourne vers le théâtre en intégrant le cours Florent. Il fait ses débuts dans « De Gaulle, Celui qui a dit Non » mis en scène par Robert Hossein au Palais des Congrès à Paris.

Il présente ensuite des extraits du répertoire classique dans le métro parisien, à l’occasion du projet « Le Théâtre sous la Ville », parrainé par Pierre Arditi. Ayant rejoint le cours de Jean-Laurent Cochet en 2001, il est distribué dans un spectacle poétique sur La Fontaine, présenté au Château de Clers et à l’Atrium Magne à Paris.

En 2003, il est l’assistant mise en scène de « Britannicus », présenté par Jean-Pierre André au Centre d’Art et de Culture de Meudon ainsi qu’au Théâtre du Renard. De 2004 à 2006, il campe dans « La Cantatrice chauve » le rôle du Capitaine des Pompiers puis incarne Coelio dans « Les Caprices de Marianne » au Théâtre des Cinq Diamants.

undefinedIl est enfin Octave dans « Les Fourberies de Scapin » mis en scène par Arnaud Denis au Théâtre du Lucernaire à Paris. En 2008, il est dans le sublime "Ingénu" de Voltaire, adapté par Jean Cosmos et encore mis en scène par Arnaud Denis aux côtés de Jacques Ciron, Monique Morisi, Jean-Pierre Leroux et bien d'autres.

On a pu le voir dans divers courts métrages et aussi à la télévision. Il a également prêté sa voix en doublant divers films étrangers.

Les compagnons de la chimère sur CultureCie...

Les Compagnons de la Chimère
Arnaud Denis
Géraldine Azouélos
Jacques Ciron
Denis Laustriat

Jean-Pierre Leroux
Monique Morisi

Romane Portail


Le théâtre sur CultureCie...

undefinedundefinedundefinedundefined
Repost 0