Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 00:41

Des livres sur le Maroc, ce n'est pas ce qui manque... Sur les sols, la cuisine, les maisons, les jardins... mais le pays, fort de son attrait touristique, ne cesse de se développer: les nouveaux lieux ne vont pas sans bouleverser quelque peu le style marocain. C'est pourquoi YB Editions a décidé de réunir trois beaux livres consacrés au Maroc dans un coffret idéal pour les cadeaux de Noël : lieux tendance, cuisine et style proposent un joli tour d'horizon aux amateurs de Fez, Marrakech ou Essaouira.

A la fois guide touristique et "coffee table book", le premier livre du coffret propose un regard un peu décalé sur le guide de voyage. Des lieux les plus classiques aux tout derniers nés, l'ouvrage nous conduit vers quelques lieux mythiques mais aussi vers des hôtels, riads ou autres spas très récemment construits. Hôtels de charme, restaurants, boites de nuit, nouvelles plages privées, clubs hype et boutiques branchées, "Les Lieux tendance au Maroc" constituent le
carnet de voyage idéal pour le voyageur mondain et l'esthète aventurier.



Un coffret de beaux livres sur le Maroc ne saurait passer outre les tagines et autres délices sucrés-salés dont regorge la cuisine du pays. Il paraît que "le livre tient debout et résiste à l'eau": on n'a pas testé, mais c'est une bonne idée, un livre vraiment "pratique" au rayon "Pratique" ! Trente recettes simples et savoureuses, histoire de ne pas attendre notre prochain voyage au pays des keftas...



 

 

 

Au-delà des lieux touristiques, "Le Style marocain" nous plonge dans l'architecture et la déco du pays, pays des palais et des jardins... Près de 200 pages pour découvrir ou redécouvrir les couleurs du Maroc.


A noter...

Coffret "Couleurs et saveurs du Maroc"
Sortie le 1er octobre 2007
320 pages
39 euros

A voir aussi sur CultureCie...

9782501046541-vlaboiteadecomarabout.jpg9782501046596-vcalligraphielatinesmarabout.jpgcp_toys.jpg
2012434746.01.jpgcuisinerpourdeux.jpg

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans "Bonbons" books
commenter cet article
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 00:30

edp2680-002-MF.jpg
Depuis une petite dizaine d’année, Plain White T’s joue sa parfaite mixture de pop et de punk dans des salles bourrées à craquer aux Etats-Unis. Ces musiciens originaires de Boston, ont commencé par interpréter des reprises dans leur banlieue avant de s’embarquer pour trois US Warped Tours, et d’ouvrir pour des groupes tels que Jimmy Eat World ou Panic! At The Disco.
Prêts à conquérir l’Europe, ils reviennent avec un nouvel album chez EMI, « Every Second Counts ». Le premier extrait, « Hey There Delilah », a déjà envahi les ondes aux Etats-Unis et au Royaume-Uni avec un succès étourdissant.


Il était une fois...


L’histoire des Plain White T’s remonte à leurs années de lycée, lorsque le chanteur Tom Higgenson est entré dans le fameux club rock le Metro: il voit alors son avenir sur scène. Tandis que la scène locale explosait au plan national via des groupes comme Smashing Pumpkins ou Veruca Salt, Tom décide qu’il est temps pour lui de concrétiser ses rêves. Armé de papier, d’un stylo et d’une guitare, il s'attèle à la tâche, expérimentant son talent en écrivant paroles et musiques, le tout immortalisé sur un magnéto 4-pistes dans la maison de ses parents à Villa Park, dans l'Illinois.

Dès qu’il assume son identité de "songwriter", il trouve le courage de donner une cassette de ses chansons à Christian Lane, chanteur du groupe des années 90 Loud Lucy. “Il l’a écoutée, se souvient Tom. Je l’ai ensuite revu à un concert et il s’est rappelé de moi. Il m’a conseillé de m’enfermer dans une pièce avec une guitare pendant un an, ce qui a été très inspirant.”


Tom recrute alors des copains de classe: lui continue à assurer la guitare et le chant, Dave Tirio le soutient à la guitare, Mike Retondo est à la basse, et parfois au chant, De'Mar Hamilton tient la batterie et Tim Lopez est aussi à la guitare et au chant.


Deux ans après avoir recruté ces quelques copains d’école pour monter un groupe, les Plain White T’s, déjà entourés de fans grâce à l’insolent talent de mélodiste de Tom Higgenson, jouent à leur tour au Metro. “Avoir l’opportunité de nous produire devant des jeunes qui ne nous connaissaient pas a été une vraie chance, dit-il. Réussir à séduire de nouveaux fans, c’est de ça dont il est question. Depuis l’âge de seize ans, notre ambition est d’avoir du succès et de nous produire devant un public énorme.”

 

 

Depuis presque dix ans, les Plain White T’s jouent dans des salles combles devant un public friand de leur énergie pop-punk. Au cours de leur périple, démarré dans une cave de banlieue à jouer des reprises, les Plain White T’s ont énormément tourné (déjà quatre Warped Tour à leur actif) au point de devenir de véritables guerriers de la route.

L’industrie musicale s’intéresse alors à leur succès, et après avoir écoulé des milliers de copies de leur premier album autoproduit de 2002, “Stop”, les Plain White T’s signent chez Fearless Records (label de Sugarcult, At The Drive-In et des Aquabats) qui réédite ce premier disque en 2005 avec “All That We Needed”.

"Every Second Counts"...Plain-white-CD.jpg

Avec “Every Second Counts”, premier album du groupe pour une major, la musique de ces grands enfants est sur le point de prendre une autre dimension. Que leur sort dépende de leur travail ou du destin, une chose est certaine : les Plain White T’s sont de passage sur Terre pour distraire. Avec ce premier opus pour Hollywood Records, qui paraît au Royaume-Uni le 10 septembre 2007, Tom et les autres continuent de changer des histoires personnelles en chansons universelles. Dans l’album, Tom chante les aventures qui démarrent comme celles qui s’achèvent.

En ce moment, le single “Hey There Delilah” est numéro 1 du Billboard Hot 100 aux USA et devrait s’imposer en Angleterre à sa sortie, le 3 septembre. “Nous savions que les gens allaient aimer cette chanson, déclare Tom, et c’est notre plus grand tube à ce jour.”

Dans une veine similaire, les textes de “Friends Don’t Let Friends Dial Drunk” mettent également en exergue le point de vue singulier de Tom sur l’amour et la vie, tandis que la mélodie vous aspire dans tous les sens du terme. “Cette chanson parle d’une fille qui ne m’appelait que lorsqu’elle était saoule, dit Tom. Sobre, elle ne voulait rien avoir à faire avec moi.” Des chansons autobiographiques donc, des chansons d'amour, des tranches de vie...

“Hate (I Really Don’t Like You)” est, selon Tom, “plutôt vindicatif, l’histoire d’une fille que j’aimais, qui m’a largué alors que je n’étais pas si méprisable. Je me sens davantage comme si elle m’avait évacué…”

Des chansons comme “Our Time Now” ou “Come Back To Me” vont même plus loin sur le plan émotionnel, tout comme “Write You A Song”, une des chansons les plus calmes du disque. “L’amour est ce que tout le monde souhaite, dit Tom. C’est ce qui obsède les gens et je suis comme eux. Les relations avec l’autre rendent fous parfois.” Avec beaucoup de simplicité, Tom avoue qu'il s'inspire de sa propre vie sentimentale : “Disons que je ne sais pas si c’est de l’amour, mais on s’aime bien: ‘Celles que j’aime ne m’aiment jamais’ dit le dicton.” Une réalité si banale et si joliement mise en mots et en musique...

Alors, à plaindre, les Plain White T’s? Comme le dit si bien le titre de leur disque, le groupe fait en sorte que “chaque seconde compte” et semble apprécier tous les aspects de son ascension vers la gloire. “Les choses vont plus vite que prévu alors on agit avec prudence, conclut Tom. Mais on n’a pas l’intention de changer. Qu’on joue dans un petit club ou une grande salle de concert, on compte bien transpirer autant. Et si les choses prennent vraiment une ampleur considérable, on pourra peut-être avoir un light-show !” On le leur souhaite !

A noter...

Plain White T’s
« Every Second counts »
Sortie le 15 octobre 2007 chez Capitol

Regarder le clip de Hey There Delilah sur u-tube

A écouter aussi sur CultureCie...

aaron_pochette.jpg06.jpgair_traffic_fractured_life_cd.jpg

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans CDs
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 15:20

header.jpg
Raphaël se produira en showcase acoustique le vendredi 28 septembre 2007 à 20h30 à la boutique Agnès B Aoyama à Tokyo. Le showcase sera suivi d'une séance de dédicace de son album, à l'occasion de la sortie de l'édition japonaise de "Caravane" le 26 septembre.

Raphaël se produira également le samedi 29 septembre à l'Institut Franco-Japonais à 20h30

boutique.jpgA noter...

Sur invitation uniquement

Boutique Agnès b. Aoyama shop - 2F La Fleur Minami-Aoyama, 5-7-25, Shibuya-ku, Tokyo, Japan.

Institut franco-japonais
15 Ichigaya - Funakawara-machi, Shinjuku-ku - 162-8415 Tokyo - Japan

Voir aussi sur CultureCie...

copie_de_vanessa_divine_idylle.jpgpauline-1.jpg

b000h8ryt0.01.png

roxane-k.jpg

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Concerts
commenter cet article
27 septembre 2007 4 27 /09 /septembre /2007 00:00
Nouvelle-image--1-.jpg

Dans l'espace de 1 000 m2 des anciennes usines Panhard, dans le treizième arrondissement de Paris, XL-Vision nous invite à découvrir une nouvelle dimension de la photographie: un espace immense pour des photos très grands formats, c'est une nouvelle façon d'entrer dans l'image... On attend le vernissage avec impatience !

A noter...

Vernissage jeudi 27 septembre à partir de 18 h
Exposition les 28 et 29 septembre 2007

Anciennes Usines Panhard
16 avenue d'Ivry
75013 Paris


Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Photographie
commenter cet article
26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 21:23

jeune-maman.jpg
Bébé est là, bienvenue dans la cinquième dimension ! Laquelle ? Celle des couches sales, des nuits blanches, des hurlements, de l’angoisse et du stress évidemment ! Véritable guide de survie pour la première année du bébé, ce livre destiné aux jeunes mamans paresseuses regorge de conseils d’organisation, de témoignages de jeunes mamans et des bons plans Internet pour se simplifier le quotidien. Parfait pour gérer en douceur les grandes étapes et les situations de crise mais aussi retrouver le moral et la forme… et savoir souffler ! In-con-tou-rnable donc !

A noter...

Jeune Maman et Paresseuse
Frédérique Corre-Montagu
Parution : 09/2007
Editions Marabout
Collection Enfant - Education
Prix : 12,00 €

A voir aussi sur CultureCie...


9782501046541-vlaboiteadecomarabout.jpg9782501046596-vcalligraphielatinesmarabout.jpgcp_toys.jpg
cuisinerpourdeux.jpghoexbudget.jpg

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Pratiques
commenter cet article
26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 19:35


A l'occasion de la sortie en salles le 26 septembre de "Control", long-métrage sur la vie de Ian Curtis réalisé par le célèbre photographe Anton Corbijn, Colette revisite sa sélection de disques Joy Division et propose le livre "Closer to Control" édité par Schirmer/Mosel.


"Control" & Corbijn sur CultureCie...


CORBIJN.jpgCONTROL.jpgundefined

 









Photos & luxe sur CultureCie...

 

individuals.jpg

lediabledhabillepradaaffiche.jpgelogeduluxe.jpglelu.jpg


Image hébérgée par hiboox.com


Repost 0
Published by AE - dans "Events"
commenter cet article
26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 03:57

Ancienne élève de l’Ecole du Passage, Marie-Pierre Neskovic se forme avec Elisabeth Chailloux, Philippe Minyana, Robert Cantarella, Catherine Anne, Anita Pichiarini.

Elle a notamment travaillé avec Marie-José Malis, Frédéric Fisbach, Philippe Lagrée, Pierre Vincent, François Tilly, Pierre-Alain Chapuis. En 2007, elle est Blanche-Neige pour la pièce de Walser, mise en scène par Diane Scott.

Elle travaille au cinéma et pour France Culture.

"Blanche Neige" sur CultureCie...maison_de_la_o__sie.jpg

"Blanche Neige" à la Maison de la poésie dans "Théâtre"

Les soirées Walser

Le mot de Diane Scott sur "Blanche Neige"

Le mot de Michel Simonot

Robert Walser
les comédiens dans les "Portraits & Bios"

Le théâtre sur CultureCie...


Aff-Murale.jpgimage001.pnglion_king.jpgnouvelle_image.jpgBlanche-Neige-1.JPG



Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Portraits & Bios
commenter cet article
26 septembre 2007 3 26 /09 /septembre /2007 00:14


"Curated by Colette" présente une collection de vynils muraux dessinés par dix artistes et graphistes selectionnés par Colette : et si l'art pouvait s'accrocher sur nos murs ? Mr A ou André pour les intimes, Claude Closky, So-Me, Work in Progress (Self Service) de Paris, +41 de Suisse, Greg Foley (Visionaire) et Fabien Baron de New York, KAWS de Brooklyn, Jeremy Scott de Beverly Hills et Nagi Noda de Tokyo ont participé à la collection. Chaque kit est édité à 500 exemplaires seulement, et en exclusivité chez colette pour la France. Les prix ? Entre 48 et 152 euros selon les créations.

A noter...

Disponible à partir du 17 septembre
Chez Colette
213 rue du faubourg Saint-Honoré
75001 Paris

A voir aussi sur CultureCie...




Repost 0
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 03:49


Après des études d’histoire, Diane Scott commence à travailler en tant que comédienne professionnelle, puis comme metteur en scène, à partir de 1996 à Nice. Elle y travaille notamment avec Marie-Jeanne Laurent et se forme en particulier à l’ERAC. Elle crée la compagnie "Les corps secrets" en 2002.

Elle monte "Duras/Ecrire, je viens" (La Saeta, 1998) ; "Talking head" (La Saeta, 1999, puis au sein de sa compagnie "Cinq Lettres (portugaises)" (2003) ; "Confit" (2004-2005) ; "BKT" (2005) ; "Pièce courte pour Artaud" (2005-2007) et "Blanche-Neige" (2005-2008).

Elle prépare une nouvelle forme pour 2008-2009, "Nietzsche".

Elle travaille aussi dans la formation en menant des ateliers de pratique artistique et conduit une réflexion théorique depuis plusieurs années sur le théâtre. A ce titre, elle collabore à divers supports dont "Regards", "Frictions", "Les Lettres françaises". Elle interviendra en 2007-2008 à l’Observatoire des Politiques Culturelles de Grenoble.

"Blanche Neige" sur CultureCie...maison_de_la_o__sie.jpg

"Blanche Neige" à la Maison de la poésie dans "Théâtre"

Les soirées Walser

Le mot de Diane Scott sur "Blanche Neige"

Le mot de Michel Simonot

Robert Walser
les comédiens dans les "Portraits & Bios"

Le théâtre sur CultureCie...


Aff-Murale.jpgimage001.pnglion_king.jpgnouvelle_image.jpgBlanche-Neige-1.JPG




 

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Portraits & Bios
commenter cet article
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 00:44


Pauline. Une vraie musicienne, au verbe pertinent, qui donne à la "variété française" une autre allure. Dans la mouvance de Martin Rappeneau ou de Skye, la belle brune fait trembler le pavé de la musique française... pour le meilleur. Son premier opus, "Allo Le Monde", est la pépite de la rentrée 2007.


Pauline n'est pas vraiment de ces chanteuses qui prennent leur art à la légère. Bercée par Paco de Lucia et Brassens, elle commence le piano à 5 ans. A 12, elle est au Conservatoire. A 15, elle en sort diplômée. Pauline est musicienne, sa voix est claire et ses textes, aux thèmes très hétéroclites, sont aussi justes qu'émouvants.

Pauline parle d'elle.
De la vie. Du monde, qu'elle ne comprend plus. Un monde qui l'inquiète, qu'elle aime, qu'elle perd parfois. Elle parle du monde tel qu'il est, du monde tel qu'elle le voit, du monde qui est le sien. De ses préoccupations. Des rapports humains, qu’elle observe. Une femme qui pleure, un couple sur un banc. Les rêves et la réalité. "Vie de songe", délicieux refrain doux amer sur le mensonge, est tout aussi personnel qu'universel. "J’ai écrit cette chanson parce que j’en avais marre des menteurs", avoue-t-elle. Pauline est lucide: "c'est pas toi qui m'auras", s'amuse-t-elle à chanter. Pour elle, dans la vie, "tout est illusion", la vie  ressemble à "un mauvais tour de magie, pire qu'un jeu d'illusion, de sorcellerie." Mais si elle sait que "tous les débuts ont une fin", Pauline est rêveuse aussi, et optimiste même.

PAULINE-3.jpgRêves de changements, rêves d'amours, amours pour un homme, amours pour l'ennui. Pauline aime l’ennui et la solitude, comme Elisa Tovati, mais avec une voix bien plus claire... Elle aime le calme. "Les soirées sans amis, le temps qui nous sourit". Elle est parfois mélancolique. Peut-être amoureuse. Vraisemblablement possessive. Définitivement positive: "Ce n’était pas mon jour".

Elle est tout et son contraire, une femme qui s'amuse de ses contraditions, qui les assume et qui les chante. L'auteur-compositeur se livre, mais elle garde une grande pudeur. "Il ne faut pas croire tout ce qu’on voit de moi. Je ne tiens pas à livrer mon âme en pâture. Il y a des larmes que je ne veux pas verser devant n’importe qui", confie-t-elle.

Diamant brut mis en lumière... la profondeur est au rendez-vous de ce premier opus. L'un des meilleurs que nous ayons entendu depuis longtemps. La justesse est dans les mots, dans la voix, dans le souffle. Les mélodies sont belles, aussi enivrantes quand elles sont rythmées que lorsqu'elles sont mélancoliques. La plupart sont signées Pauline, à l'exception de "L'ordre des choses", composée par Martin Rappeneau, "Tous pour une" signée Jean-Philippe Argento et "Mon côté fragile", signée Léna K.
Ce qui ressort de cet album, c’est un subtil contraste entre la légèreté de sonorités pop et la profondeur de son âme. Le piano sans doute…

On a hâte de l'entendre en concert !

Le mieux, si vous avez envie d'en savoir un peu plus, c'est donc encore de l'écouter.

CultureCie vous conseille...

"Allo le monde"

"Vie de songes"

"J'aime l'ennui"

"Plus à prendre"


pauline-le-site.jpgA noter...

Pauline : Allo Le Monde
Sortie le 1er octobre chez Capitol

Plus d’infos sur www.pauline-lesite.fr

Regarder le clip "Allo Le Monde"


Pauline dans les "Portraits & bios"

A voir aussi sur CultureCie...

age-or.jpgRose.jpgcopie_de_vanessa_divine_idylle.jpgcopie_de_jeanne_cherhal_01-_v.archeno.jpg

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans CDs
commenter cet article