Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

13 juillet 2008 7 13 /07 /juillet /2008 23:04


Jusqu’au 21 septembre, le musée Carnavalet rend un hommage mérité au talent du dessinateur Edmond Kiraz. Cette toute première rétrospective de l’artiste nous permet de redécouvrir l’essentiel des dessins de la série « Les Parisiennes » : évocation mutine et décalée des jeunes femmes des beaux quartiers. Illustrant les hebdomadaires et utilisée massivement en publicité, l’œuvre de Kiraz interpelle par sa fraîcheur et sa facilité à résister au temps qui passe.


Accumulant mobilier et objets d’arts, Carnavalet est le musée patrimonial de l’histoire de Paris. Autant être honnête, on peut être fasciné par la ville lumière et pour autant  trouver les collections permanentes plutôt ennuyeuses. Heureusement, cet été, Carnavalet s’ouvre à un amoureux de la capitale, le dessinateur Kiraz et sa fameuse série sur les « Parisiennes », caricature esthétique et décalée des jolies femmes de Paris.

A partir de 1959, ces longilignes créatures aux jambes interminables, aux mini-fesses rebondies, aux seins dressés et aux profils saillants défilent chaque semaine sur une page de l’hedomadaire Jour de France. Adoptant une représentation stylisée et érotique des parisiennes, Kiraz leur offre un bon mot en bas de chaque dessin. Car s’il est un dessinateur de talent, il est aussi une plume insolente, retranscrivant avec humour l’esprit des femmes de Paris. Brunes, blondes souvent bronzées : ces grandes filles sont parfois snobs, souvent candides mais toujours déconcertantes.

De Marie-Claire à Playboy, bientôt les Parisiennes deviennent des habituées régulières de la presse française, s’illustrant aussi dans Gala, Paris-Match ou Elle. Cette rétrospective est aussi l’occasion de se remémorer toutes les marques qui ont bénéficié du sex appeal des Parisiennes de Kiraz au travers de leur publicités : dans les années 1990, elles tiennent le haut de l’affiche avec Canderel, Clio, Chipie, Nivéa... Mais pourtant leur image reste éternellement « couture »: du style « New Look » de Dior à Chanel, Courrèges, Cardin, Lacroix, Scherrer, jusqu’à la mode citadine, les styles trouvent une nouvelle impulsion dans les planches de Kiraz.

Ses mises en scène révèlent le détail « fashion » ou bien ornent sa Parisienne d’un élément féminin indispensable : bikini à la plage, étole au vent dans de belles voitures, gantée et chapeautée dans les salons de thé, très « couture » dans les grands restaurants, en tenue légère et broderies dans des appartements haussmanniens, en robe du soir à l’Opéra, « streetwear » au Jardin du Luxembourg…

Gouaches originales, peintures inédites, dessins, reportages, croquis, photographies, coupures de presse, affiches publicitaires : près de 230 oeuvres présentent toute une vie de travail passionné de l’artiste. Curieux de travailler la matière, Kiraz explore aussi bien les possibilités de l’aquarelle et de la gouache que la peinture sur toile. Les dessins, illustrations et peintures, exposées dans les salles, révèlent le cheminement et les curiosités de l’artiste, dont l’oeuvre trouve son expression la plus aboutie dans la peinture de chevalet. On flâne avec plaisir d’un dessin à l’autre, et à la fin de la visite, deux constats s’imposent : les femmes de Kiraz n’ont pas pris une ride et il fait bon d’être un homme à Paris.

Crédits photos © Laurent Lecat...

Sans titre, Gouache originale
32,5 x 24,5 cm
Début des années 1980
Publicité Maurice Lacroix (montres suisses)
Collection de l’artiste

"J’ai trouvé un grand cheveu blond sur son veston. Mais je n’ose rien lui dire : c’est peut-être celui d’un copain."
Gouache originale parue dans Jours de France, octobre 1970
36 x 28,5 cm
Collection de l’artiste

"Je vois un beau jeune homme brun… mais je le garde parce que je l’ai vu la première."
Gouache originale parue dans Jours de France, mars 1971
36 x 28,5 cm
Collection de l’artiste

"Il y a en moi plusieurs femmes. Comment voulez-vous que je puisse me contenter d’un seul homme."
Gouache originale parue dans Jours de France, novembre 1982
37 x 28 cm
Collection de l’artiste

"Mon pauvre mari ! À peine s’est-il habitué à ma silhouette que je change de silhouette."
Gouache originale parue dans Gala, octobre 1999
37 x 29 cm
Collection de l’artiste

A noter…

Rétrospective « Les Parisiennes » de Kiraz
Du 14 mai au 21 septembre

Musée Carnavalet
23 rue de Sévigné 75003 Paris

Tarifs d'entrée dans l'exposition (l'entrée dans les collections permanentes du musée est gratuite)
Plein tarif : 5 €
Tarif réduit : 3,50 €
Tarif jeune : 2,50 €
Gratuit jusqu’à 13 ans inclus et pour les Amis du musée Carnavalet

Ouvert tous les jours, de 10 h à 18 h, sauf les lundis et jours fériés
01 44 59 58 58
www.carnavalet.paris.fr

Commissaire invitée: Sylvie Boulloud, auteur-réalisateur

Commissaires, musée Carnavalet : Sophie Boulé, chargée d’études documentaires, avec la participation de Dominique Juigné, secrétaire de documentation

Evénements autour de l'exposition...

Parcours-jeu dans l’exposition

Séance dédicace du catalogue de l’exposition par Kiraz : jeudi 5 juin 2008
Salle de conférences du musée Carnavalet, 15h
Entrée libre sans réservation

Visites-conférences
Durée 1h30 sans réservation
Tarif : 4,50 €  par personne + droit d’entrée dans l’exposition

Jeudi 29 mai à 14h
Samedi 31 mai à 15h30
Jeudis 5, 12, 19 et 26 juin à 14h
Samedis 7, 14, 21 et 28 juin à 15h30
Samedi 5 et 12 juillet à 15h30

Les expos sur CultureCie...


undefined








Partager cet article

Repost 0

commentaires