Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 00:47
Lizz-Wright.jpg
Le nouvel opus de Lizz Wright, « The Orchard », est paru début février 2008. Une voix chaude, des rythmes enivrants et une beauté divine pour un album... révélation ! Une grande diva s'impose, faisant groover le jazz et le blues au rythme de ses mélodies entraînantes et de ses interprétations entières. D'une profondeur rare, l'album tout entier est un cadeau.

Parmi ses 12 titres on trouvera 8 compositions originales co-écrites par Wright, ainsi qu'une sélection de reprises bien choisies que l'on doit à des artistes aussi divers que Patsy Cline, Ike Turner, Sweet Honey in the Rock et Led Zeppelin. Ce nouvel album vient ajouter un troisième volet aux précédents disques de Wright sur Verve, « Salt » et « Dreaming Wide Awake ».


« The Orchard » s'ouvre avec l'émotion profonde du lancinant “Coming Home” qui nous fait découvrir la souplesse de cette voix, d'une texture rare et chaude. Mais ce n'est qu'un aspect de sa palette: le tendre “Speak Your Heart,” l'intrépide “Another Angel” et la passion de “This Is”, de “Song for Mia” et de “When I Fall” témoignent de la diversité de cette artiste, à laquelle nous promettons un avenir en or. Lizz Wright confie son oreille d'interprète à d'autres compositeurs également: le bluesy “I Idolize You”, aux textes magnifiques et aux rythmes acidulés, est signé Ike Turner, et “Hey Mann” a été écrit par Dr. Bernice Johnson Reagon, fondatrice de Sweet Honey in the Rock. Une remarquable version du classique de Led Zeppelin, “Thank You” forme la conclusion de cet album.

« The Orchard » se distingue par une émotion profonde: l'artiste se donne totalement à ses interprétations, s'imposant ainsi comme une véritable diva des genres qu'elle réinvente. Ce troisième opus se distingue aussi par des textes qui viennent du cœur, comme en témoigne “My Heart” – mélodie miraculeuse et sensuelle sur tempo neo tropical – ou “Leave Me Standing Alone,” groove noir. On doit les deux chansons à Wright et à son co-compositeur, le chanteur Toshi Reagon, qui l'accompagne également à la guitare et au chant sur plusieurs titres de l'album.

Réalisé par Craig Street (Cassandra Wilson, K.D. Lang, Meshell Ndegeocello), à qui l'on doit déjà la production de son album précédent, « The Orchard » est plein d'invités prestigieux, dont les musiciens John Covertino et Joey Burns de Calexico, l'organiste Glenn Patscha de Ollabelle, le chanteur Mark Anthony Thompson (pseudonyme de Chocolate Genius), et le batteur Ben Perowsky (collaborateur de Roy Ayers, Rickie Lee Jones).

Lizz est en tournée en Europe autour de la sortie de « The Orchard »; elle sera au New Morning à Paris le 14 avril 2008. A entendre cet album, dans lequel la présence de l'artiste est palpable, les concerts devraient être de purs moments de grâce.

Nos coups de coeur...


"My Heart"
"Coming Home"

A noter...

Lizz Wright
“The Orchard”
Universal Jazz
Sortie le 11 février 2008

En concert au New Morning
Le 14 avril 2008

Sur le web...

Regardez les interviews de Lizz sur "The Orchard" sur youtube

www.lizzwright.net

La musique sur CultureCie...

41zM0GbyYgL--AA240-.jpg0600753017685.jpgKYLIE---WHITE-DIAMOND-PACK.jpgdaft-punk.gifCouverture-DEMANDEZ-LE-PROGRAMME.jpg






Partager cet article

Repost 0
Published by AE - dans CDs
commenter cet article

commentaires