Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

23 septembre 2007 7 23 /09 /septembre /2007 00:07
jeunesse-se-passe.jpg
« Le verbe crû d’un chanteur sans concession déjà comparé à Renaud »

Nom d’artiste : Dorémus. Bénito pour les intimes. Le gamin chante un peu faux et écrit comme un poète enragé qui fait pleurer son stylo avec subtilité. Faux comment? Un faux qui sonne pas du tout comme du Raphaël ou du Biolay, un faux qui sonne plutôt comme du Renaud, un Renaud de l'an 2000 qui serait croisé avec Eminem. Un rat des villes, un blanc-bec qui fait de la chanson parce que le rap est rarement blond, le chanteur est quand même sacrément « énervé et énervant ». C'est sûr, le label est déjà pris, copyright déposé chez Renaud qui chante aussi faux et a inspiré tant de rimeurs à gages.

Imaginez Eminem et Renaud faire l’amour avec leurs proses et leurs colères. Vous l’avez rêvé et Dorémus est né. Une belle gueule un peu violente, le regard bleu, profond, franc et fuyant. Le divin enfant a bien de la chance d’avoir su se créer des géniteurs imaginaires aussi puissants. Après cela, le mauvais génie a dû patienter longtemps. Même pas fils de… et on lui dit tout le temps, à Dorémus, qu’il ne faut pas être ce que l’on est, qu’il vaut mieux ne point affirmer d’où l’on vient. C’est carrément con mais au temps de la reconnaissance, ça donne des chansons qui rendent malade tellement elles sont brutales, pas violentes non, juste vraies, juste sincères et crues, et la simplicité, ça peut être violent aussi. Innocent. Grave. Réaliste. Voici bientôt que ce jeune Dorémus va changer l’avenir de la chanson française. Comment on fait déjà pour changer la face du disque ? On meurt de faim et de rage et on finit par être écouté. Puis une fois entendu on a encore plus faim et encore plus de hargne. Chanter ou mourir. Comme Barbara, oui, mais sur un autre ton. Le mal de vivre n'est pas tout à fait le même mais l'alternative, elle, ne change pas. Qu'est-ce qu'il choisit, notre talentueux rebelle, entre la chanson et la mort ? Il nous répond en septembre. Une mauvaise herbe a donné un serial auteur. Bénis soient les pro(créateurs) de la prose qui firent de Benito le maître chanteur d’une chanson qui va enfin guérir de ses faiblesses. Vivement septembre. Vivement Dorémus (fa sol la si do) qui a même changé la gamme naturelle. La mauvaise graine enfante encore des révolutionnaires.

A noter...

Premier album le 24 septembre chez Capitol
Single "J'écris faux, je chante de la main gauche" disponible en avant-première digitale le 03 septembre 2007
En concert au Zèbre de Belleville le 23 octobre 2007

Sur le web...


Plus d’infos sur le myspace de Doremus

Regarder le clip de "J’apprends le métier" sur dailymotion ou youtube ou wat.tv

Regarder le clip "J’écris faux, je chante de la main gauche" sur youtube


A voir aussi sur CultureCie...

000009.jpgnoguerra_pccc8-3r_bdef.jpgThomas-Dutronc.jpgBonamassa-2007.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans CDs
commenter cet article

commentaires