Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 02:09

Qui suis-je pour donner mon avis? Personne. "La critique est aisée, et le critique dans l'aisance" (Jules Renard). Il faut s'en souvenir. Il faut l'avoir à l'esprit. "La seule critique définitive est la création" (Maurice Lemaître).
Certains des articles de Culture&Cie ont incontestablement la forme de critiques. Pourtant, le but n'est pas de "critiquer" à proprement parler. Il est, plus simplement, de partager, de traduire des lectures à l'écrit, d'apprendre et d'informer, de réfléchir et de transmettre. Non pas à partir d'un jugement, mais à partir d'un moment.

Passé dans une salle de concert, devant un piano, dans la corbeille ou l'orchestre d'une salle de théâtre, avec un auteur inconnu, trop connu, mal connu... Mais revenir sur ces instants à partager, évidemment, n'a de saveur qu'avec un sens critique qu'il serait de toutes façons impossible d'effacer. Le plus souvent, les moments passés au théâtre et les nuits blanches passées à lire sont des délices impossibles à garder pour soi. Mais quand il nous arrive d'avoir l'impression de perdre du temps aux côtés d'artistes ou d'auteurs que, peut-être, nous n'avons pas su recevoir ou comprendre... Faut-il se taire? L'envie de faire partager le bon dérive d'un présupposé évident: d'autres peuvent apprécier ce que j'ai aimé. Le pendant de ce présupposé, c'est évidemment que d'autres peuvent avoir l'impression de perdre leur temps là où j'ai perdu le mien. Le sens critique est peut-être plus visible dans le dernier cas, quand l'écriture est guidée par ce conseil: "ne perdez pas votre temps". Quel dommage... Car une lecture n'est jamais impartiale, pas plus que l'écriture d'un roman ne peut être neutre.

Un journaliste n'est pas sans avis, un philosophe est souvent trop humain alors, j'avoue, je me refuse à revendiquer une objectivité dont le sens n'a jamais pu trouver en moi un écho, et je serais d'ailleurs attristée qu'un lecteur trouve un article "transparent". Je peux m'engager sur l'honnêteté et les arguments, la recherche du poids des mots et de la restitution juste mais si le but est de faire partager une émotion, bonne ou mauvaise, il est bien évident que cette émotion ne sera que la vérité d'un ressenti, et rien de plus. En attendant de m'exposer à mon tour à la critique, je tenterai de mettre en mots la définition d'Henri Cartier-Bresson: "Critiquer, c'est se mettre dans la peau de l'autre, et essayer de comprendre ce qu'il a voulu faire". AE

Partager cet article

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans LE SITE
commenter cet article

commentaires