Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 02:29

En 2008 le jury du prix Marie Claire, qui récompense depuis six ans un premier roman, avait choisi le thème de l’engagement. Trois cents romans reçus, « Père et Impairs » de Bénédicte Jourgeaud a gagné. Un roman 100% magazine féminin, narré… par un homme. Pas de la grande littérature, certes, mais un premier roman réussi dans ce style sans prétention, caractérisé par un humour malin et une mise en forme aboutie.

Alors que Philippe attend tranquillement son tour chez le dentiste, sa vie va basculer. Il découvre un témoignage de son ex dans un magazine féminin : Suzanne l’y décrit comme un monstre, le genre de mecs bourrés de clichés qu’on veut absolument fuir, si jamais, par mégarde, on le rencontrait. Evidemment, pour Philippe, c’est un peu bouleversant. Difficile de ne pas téléphoner à Suzanne après avoir lu un tel portrait de soi. C’est alors qu’il va découvrir de nouveaux impairs...

« Père et Impairs » est fait de personnages qui n’ont rien d’extraordinaire, mais l’idée est bonne et l’univers est au rendez-vous. Bénédicte Jourgeaud livre ici un roman simple pourtant bourré d’imbroglios. Il y a incontestablement une patte très « fille » dans ce livre : une ironie à la Lauren Weisberger, mais parachutée dans le Paris populaire, des accents « Sex and the City » ou « Desperate Housewive », bref, ça se lit comme une série ou comme un magazine féminin. Si le pitch a des allures futiles, l’intrigue est là. Mais ce qui nous a séduits, c’est l’humour : on n’est pas fan du genre, mais on reconnaît un style amusant à cette tragicomédie, des incipits des chapitres jusqu’aux vies intérieures de nos antihéros. Un roman détendant pour cet été…

Extraits choisis…

« Suzanne n’était pas dans ce numéro de Femmes d’abord par hasard. Un long article accompagnait sa photographie. C’était un témoignage. Ça commençait plutôt mal. Elle racontait son histoire avec un homme qu’elle avait connu et avec lequel cela semblait avoir mal tourné. « Cet homme m’a réduite à néant, c’était un monstre. Il m’a fait tellement de mal que deux ans ont été nécessaires pour me reconstruire », confiait-elle. J’avais l’impression de lire le témoignage d’un otage des FARC. Soit elle en rajoutait, soit elle était tombée sur un vrai dingue. » (p. 43)

A noter…

« Père et Impairs » de Bénédicte Jourgeaud
Flammarion
14 mai 2008
285 pages
18 euros

Lien Amazon

Les hommes et les femmes sur CultureCie…

« Sex and the city, the movie »

« Rencontres » de Constance Fichet

« Croque-moi » d’Adélie Gintrand


« Le Diable s’habille en Prada » de Lauren Weisberger



A lire aussi sur CultureCie...

Partager cet article

Repost 0
Published by CultureCie - dans Romans & Nouvelles
commenter cet article

commentaires