Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 00:54


« Ca$h », le dernier film d'Eric Besnard, est sur les écrans depuis plus d'un mois. Un succès aisément compréhensible tant le film tranche avec le genre franchouillard tout en étant un divertissement efficace. Mais malgré ses arnaques piquantes et son casting de stars, le film souffre d'un manque d'univers flagrant qui le fait passer très en-dessous des références avec lesquelles il joue.

Le pitch…

Cash est un arnaqueur. Charme, élégance, audace, il a tout… y compris le sens de la famille. Aussi quand son frère est assassiné par un mauvais perdant, il décide de le venger à sa manière. Sans arme ni violence, mais avec panache. Pourtant, la période ne se prête pas à monter un coup. Cash est sur le point d’être présenté à son futur beau père et son équipe est dans le collimateur de la police. Il va donc lui falloir jouer les “gendres modèles” et monter une arnaque de haut vol, tout en déjouant la surveillance policière. D’autant qu’un arnaqueur, quel que soit son talent, finit toujours par trouver plus fort que lui. Dans une telle aventure, chacun ment, bluffe et prétend être un autre. Les complices se révèlent parfois des traîtres et les traîtres des complices. Les alliances ne durent qu’un temps et, pour gagner, il faut être prêt à tout perdre. Une seule chose est sûre : à la fin de la partie, il y a toujours un pigeon…

La critique…

Des films comme ceux-là, on n’a pas vraiment l’habitude de les voir « made in France ». Quelque part entre « Ocean 11 » et ses suivants, « Braquage à l’italienne », « Thomas Crown » et évidemment « L’Arnaque », sans compter quelques clins d’œil aux james-bonderies de « Mission Impossible », « Cash » arriverait presque à dérouter le spectateur, tant par son intrigue à multiples rebondissements que par sa réalisation dynamique. Emporté par un tourbillon de traîtrises et de double-jeux, le spectateur reste hanté par une première scène inexpliquée jusqu’à l’épilogue. Un bon point que ce puzzle bluffant, rare dans le cinéma français. On salue l’ambition mais, mais, mais…

Si le film est vraiment divertissant, il reste pourtant aux Français quelques beaux progrès à faire pour jouer dans la même cour que les références avec lesquelles ils s’amusent. Car malheureusement, « Ca$h » a du mal à trouver son propre univers et sent un peu le plaqué américain. Les montages à la Thomas Crown ne fonctionnent pas vraiment, Jean Reno en pseudo Tom Cruise de « MI II » est plus comique que crédible et les plans sur la comète des « Ocean » sentent un peu le déjà-vu… Les allusions manquent de fluidité, elles sont trop « grosses », un peu comme chez ces artistes pop qui reprennent éternellement du Marilyn sans rien créer de nouveau.

Côté casting, Eric Besnard a fait fort. On a beau avoir en horreur « Un gars, une fille » et compter parmi les derniers non fans de Jean Dujardin, là, on avoue être séduit par le comédien, auquel on devrait proposer ce genre de rôles plus souvent. En flic de glace et en traîtresse charmeuse, Valeria Golino est parfaite ; quant à François Berléand, il balance avec aisance entre l’imprimeur de faux billets et le milliardaire chiant.
Alice Taglioni est toujours délicieuse, bref, un casting sans faute et un moment sincèrement agréable mais « Ca$h » n’est pas un grand film.

A noter…

« Ca$h »
Réalisé par Eric Besnard
Avec Jean Dujardin, Jean Reno, Valeria Golino,
Alice Taglioni, François Berléand…

Sortie le 23 avril 2008
Durée : 1h 40min

Vous pourriez aimer si vous avez aimé...

« Ocean 11 » et ses suivants
« Thomas Crown »
« L’Arnaque »

Cinéma, TV & DVD sur CultureCie...









Partager cet article

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires