Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 00:17


Presque 20 ans après sa dernière croisade, Harrison Ford ressort son fouet et son chapeau, et si le film est décevant, le plaisir de retrouver Indiana Jones est intact. C’était bien là l’essentiel !

Le pitch…

Pas besoin de pitch, c’est le retour d’Indiana Jones.

La critique…

L’avantage quand on s’appelle Steven Spielberg c’est qu’on peut décider de ressusciter un de ses héros juste pour le plaisir, sans penser à l’argent. « Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal » est un cadeau offert aux fans de la saga plus qu’une opération de rentabilité sur l’une des plus belles franchises du cinéma mondial.

Le film résonne comme un hommage aux trois opus précédents, multipliant les clins d’œil nostalgiques. Harrison Ford, 65 ans, a toujours fière allure, son fouet à la main distribuant les pains et les répliques comme au bon vieux temps.

Si Indiana Jones a perdu son Sean Connery de père, il récupère un jeune homme bagarreur tout droit échappé de la période « Happy Days » et retrouve sa chère Marion que l’on n’avait plus vue depuis le premier épisode. Indy vieillit avec son temps, les extra-terrestres ont remplacé les reliques religieuses, les nazis ont laissé leur place aux Soviétiques, guerre froide oblige !

Spielberg reprend à l’identique la recette des épisodes précédents et résiste à toute  surenchère d’effets spéciaux, faisant de Indiana Jones 4 une pure aventure vintage. Tout y est : le générique musical, les méchants charismatiques, les cartes du monde animées et les spectaculaires scènes d’action sans oublier l’unique phobie d’Indy : les serpents !

Certes, on sourit un peu moins qu’avant et par moments on se dit que cet Indiana Jones au pays des extra-terrestres est un peu raté. Mais c’est un petit prix à payer quand il s’agit de retrouver l’un des héros de son enfance. Et quelque chose nous dit que l’aventure Indiana Jones n’est peut-être pas encore finie, car déjà la relève pointe son nez.

Quelques détails…
 
C’est Harrison Ford qui est à l’initiative de ce nouvel opus, après avoir relancé George Lucas et Steven Spielberg. Dix ans et une dizaine de scénarios auront été nécessaires avant de réaliser le film.

"Indiana Jones 4" rafle 152 M USD en cinq jours en Amérique du nord.
Lire l'article du Monde

La presse en parle…

« A ceux chez qui le film suscite cette attente très particulière que la saga (...) a su nourrir depuis sa création, (...) on peut affirmer que le contrat est rempli. »
Libération – Olivier Séguret

« Spielberg (...) [a] conservé le cachet rétro de la saga et ajouté ce qu'il faut d'images digitales (...). Si bien qu' (...) on ne s'aperçoit jamais qu'il a fallu presque vingt ans pour retrouver ce bon vieil Indy. On remet ça ? »
Métro - Jérôme Vermelin

Vous aimerez forcément si vous avez aimé :

-    « Les Aventuriers de l’arche perdue »
-    « Indiana Jones et le temple maudit »
-    « Indiana Jones et la dernière croisade »
-    « X-Files »

A noter…

« Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal »
Réalisé par Steven Spielberg
Avec Harrison Ford, Shia LaBeouf, Cate Blanchett, Karen Allen

Date de sortie : 21 mai 2008
Durée : 2h03

Site officiel: www.indianajones.com

Cinéma, TV & DVD sur CultureCie...




Partager cet article

Repost 0
Published by Maxime Govare - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires