Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 00:45

Pour sa première exposition à la galerie Dominique Fiat qui a lieu du 6 mai au 7 juin 2008, Gilles Balmet propose un ensemble d’oeuvres sur toile et sur papier ainsi que des vidéos et des sculptures. Réflexion sur la projection et la symétrie, son exposition inquiétante joue avec expressionnisme, figuration et abstraction.

La série de peintures « Untitled (Rorschach) » est une véritable réflexion sur la projection : projection comme moyen artistique, projection-miroir, projection réfléchissante… Cette série résulte en effet de la rencontre du dripping – le procédé connu de Jackson Pollock consistant à jeter la peinture sur la toile - et du test de Rorschach, test qui a fondé la psychologie projective, selon le nom du psychiatre et psychanalyste Hermann Rorschach. Ainsi, des coulures de peinture d’inspiration expressionniste sont travaillées symétriquement par pliage de la toile en accordéon. Un ordre s’immisce dans le chaos des lignes. Les figures ambiguës de ces totems se prêtent à toutes les interprétations.

La vidéo « Enjoy the silence » reprend les mêmes motifs qui défilent, cette fois-ci comme un paysage survolé. Leur écho est transposé dans la vidéo  « Toothpicks » qui, sur un mode similaire, dessine des figures aléatoires.

Plus loin, la série « Winterdreams » initiée en 2004 offre, dans la même opposition binaire du noir et du blanc, la vision de champs de neige où se dressent, épars, de longs troncs calcinés. Si l’on veut s’éloigner de la lecture figurative, alors la toile redevient surface, le paysage se délite et la peinture semble noircir la toile vierge en larges coulées raclées à sa surface.

La série « Untitled (Flowers) », plus nuancée, acquiert par contraste une qualité photographique. Des fleurs peintes au pochoir glissent comme des ombres à la surface de la toile. L’aspect décoratif est ici contrebalancé par l’aspect fruste de la facture, de même que, dans les « Untitled (Rorschach) », la symétrie est plutôt celle, contrariée, de l’art africain que celle, parfaite et rassurante, de la tradition classique. La grande toile « Untitled (White stars) » déploie quant à elle l’image d’un grand ciel nocturne.

Ce sont peut-être les multiples dimensions de l’espace que l’on retrouve dans la série de sculptures d’argile « Fingerprints ». Dans ces formes, il s’agit moins du plein de la sculpture que du traitement en creux de sa surface.

La vidéo « Totally Fucked up » surprend au premier abord: passage du noir et blanc à la couleur, de l’abstraction à une figuration identifiable et chargée de sens. Pourtant, malgré ce glissement perceptible, les mêmes enjeux sont rejoués. Une vidéo pornographique, volontairement buggée, offre le spectacle hypnotique d’une interpénétration des corps, comme si leur numérisation accomplissait un polymorphisme latent. La copulation devient principe formel et contamine la série « Untitled (Rorschach) » dont toutes les symétries deviennent, comme en filigrane, l’écho de celle, originelle, de notre propre corps.

A noter...

Gilles Balmet
"Enjoy the silence"
Exposition du 6 mai au 7 juin 2008


dOMINIQUE fiAT GALERIE
16 rue des Coutures Saint-Gervais
75003 Paris
33 (0)1 40 29 98 80


Les expos sur CultureCie...


Partager cet article

Repost 0

commentaires