Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 06:06


« Disco » est la comédie française de la semaine. Un film bâclé et indigne qui voudrait s’ériger en symbole du cinéma populaire selon la vision très personnelle du duo Dubosc-Onteniente.

Le pitch…

Endetté jusqu'au cou dans une affaire de water bed, Didier Travolta, 40 ans, vit au Havre dans le quartier populaire du Grand Large chez sa maman : Madame Graindorge (Annie Cordy). Il reçoit une lettre de la mère de son fils Brian, 8 ans, qui vit en Angleterre, lui signifiant qu'il ne pourra pas recevoir le petit cette année s'il n'est pas capable de lui payer des vacances, des vraies vacances, c'est à dire loin des Docks, des PMU et des grandes surfaces.

Jean-François Jackson (Gérard Depardieu) et son associée "la baronne" (Isabelle Nanty) viennent de réouvrir le mythique Gin Fizz et de fonder la "Gin Fizz Academy" afin de relancer ce qui fit sa légende, les concours de danse Disco. Le premier prix : un voyage de deux semaines pour deux personnes en Australie, au pays des kangourous. Didier Travolta décide alors de rechausser les boots et de reformer son trio de danse, celui qui faisait mal dans les années 80 dans la région du Havre : les Bee Kings. Le disco est de retour !

Après avoir retrouvé et décidé ses anciens partenaires, Neuneuil (Abbès Zahmani), vendeur chez Darty et Walter (Samuel Le Bihan), grutier-docker syndicaliste, de reprendre pour la bonne cause le chemin du dance floor, Didier Travolta se lance à fond dans l'aventure. Mais les années ont passé. Les Bee Kings sont rouillés. Son passeport pour le succès s'appelle France Navarre  (Emmanuelle Béart) de retour de New York, professeur de danse classique.

Quelques détails…

« Disco » est la deuxième collaboration du tandem Dubosc / Onteniente après Camping. Le Mexicain, un troisième chef d’œuvre serait déjà en route.

La critique…

On s’était payé « Astérix », il n’aurait pas été fair-play d’épargner « Disco ». Surtout avec le matraquage promotionnel que les médias nous imposent depuis deux mois. Il paraîtrait que la fièvre du disco serait de retour…

Par où commencer ? Le scénario peut-être… En tout cas ça n’a pas été le premier réflexe du duo de choc Dubosc-Onteniente. Cette histoire d’un attardé social qui décide de reformer son groupe de danse… disco donc, pour gagner un concours et ainsi emmener son fils en vacances, est tellement grossièrement pompée sur « The Full Monty » qu’on frôle le plagiat. Mais pour éviter toute poursuite, nos deux auteurs ont savamment retiré toute âme à l’histoire et l’ont chargée à ras bord de vulgarité, avec toutes les marques qui se sont généreusement associées à ce grand moment de cinéma. En héros abruti, Dubosc est tellement excessif et ridicule que très vite, on espère plus qu’une chose : que la boule à facettes se détache et l’assomme, pour mettre brutalement fin à son supplice et au nôtre.

En ce qui concerne la mise en scène, avec Onteniente au générique on savait à quoi s’attendre. Et on n’est pas déçu : son cinéma est simple, c’est champ-contrechamp ! Champ : les grimaces de Dubosc. Contrechamp : du placement de produit à tous les étages.
Si on voulait être méchant, on pourrait également souligner que rarement des scènes de danse ont été aussi mal filmées, mais ça ne servirait pas à grand chose tant les chorégraphies sont pourries.

Alors c’est vrai que le film a coûté quatre fois moins cher qu’« Astérix », que c’est l’histoire de petites gens comme dans « Les Chti’s », qu’il y a « How deep is your Love » qui tourne en boucle mais quand même, quel nanard ! Certes moins nauséabond qu’« Astérix » mais tout aussi irregardable.

On vous l’assure, le disco est mort. Pas la peine d’aller vérifier.

La presse en parle...
   
« Seuls Darty et Buffalo Grill jouent bien leur rôle dans ce jeu de dupes démagogique. Heureusement, il y a la musique qui nous replonge dans une nostalgie colorée ». Paris Match - Alain Spira

Tout le monde il est beauf, tout le monde il est grossier (...) Toutes les situations sont artificielles et sonnent bidon. (...) Disco est un film escroc et paresseux. Le Journal du Dimanche - Carlos Gomez
   
« Du scénario à l'interprétation en passant par la mise en scène et les chorégraphies, c'est la même indigence, le même dénuement de matière et d'esprit ». Le Monde - Jacques Mandelbaum


A noter ???

« Disco »
Réalisé par Fabien Onteniente
Avec Franck Dubosc, Emmanuelle Béart, Samuel Le Bihan, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty…
Date de sortie : 02 avril 2008
Durée : 1h43

Site officiel:
www.disco-lefilm.com

Cinéma & DVDs sur CultureCie...

un-secret.jpg
d--trompez-vous.jpg



Partager cet article

Repost 0
Published by Ari Gemmovaxe - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires