Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 23:36

La nouvelle foire d'Art contemporain de Lille se tiendra pour la première fois du 23 au 27 avril 2008, invitant plus de 70 galeries venues de toute l'Europe à investir les 8000 m2 du Grand Palais lillois, pour y présenter peintures, sculptures, photographies et vidéos. Sérieuse et audacieuse, telle est la manière dont la dernière née des foires françaises se présente.

Lille, première édition…

Elue capitale européenne de la culture en 2004, Lille est connue pour son dynamisme et la jeunesse de ses habitants. Berceau de collectionneurs tels que Masurel ou Dutilleul, la ville compte des musées importants, comme le Palais des Beaux-Arts, le Musée d’Art Moderne de Lille Métropole à Villeneuve d’Ascq et bientôt le Louvre II à Lens. C’est donc tout naturellement qu’une foire d’art contemporain s’est organisée à Lille.

Les organisateurs annoncent l’événement comme une foire sérieuse, désireuse de s’imposer dès le départ parmi les grandes : Lille Art Fair propose un panorama des artistes majeurs de ces cinquante dernières années, avec des œuvres Pop d’Indiana et Warhol, avec des nouveaux réalistes comme Klein, Niki de Saint-Phalle, Cesar et Arman ;
Adami, Erró et Klasen représentent la Figuration Narrative, puis Combas ou Basquiat la Figuration Libre.

Mais la jeune foire met également en avant sa créativité et son audace :  « Créativité sans limites, imagination déferlante, combinaisons de techniques multiples… les artistes choisis pour cette exposition ont résolument de quoi satisfaire les amateurs, les connaisseurs et les curieux… » Photos et vidéos de jeunes talents seront donc au rendez-vous : Le Fresnoy, grand établissement de formation artistique, audiovisuelle et multimédia présente le travail de l’une de ses étudiantes les plus prometteuses, Eléonore Saintagnan.

Notoriétés diverses…

Pour sa toute première édition, Lille Art Fair réussit en effet à réunir jeunes talents, valeurs montantes et artistes majeurs de la scène actuelle. Ainsi le photographe Georges Rousse (ci-contre), actuellement à la galerie RX à Paris et à la MEP, est représenté à Lille par la galerie Schweitzer. Le peintre Erró, qui était présent à ArtParis et qui revient le mois prochain avec une œuvre spécialement créée pour la vitrine du BHV parisien, sera également présent.

Côté coup de cœur, grande et agréable surprise,
Patrice Palacio (ci-desuus), dont nous avons parlé très récemment à l’occasion de son exposition « Short Cuts » à la galerie Seine 51, aura une place privilégiée et méritée : le commissaire de la foire et les critiques collaborant à l’organisation ont décidé de proposer une mise en avant spéciale du travail impulsif et raisonné de notre jeune peintre favori, qui exposera 9 tableaux avec Castang Galerie. Comme pour « Short Cuts », les tableaux présentés sont issus de la série "jamais 203" et seront précédés d'un dialogue, dont chaque phrase est identique au nom d'un tableau. Mais, grande nouveauté: « c'est la première fois que seront exposés des tableaux qui se suivent dans le bon ordre » confie Patrice Palacio, qui aime à jouer jusqu'au bout avec des mots et des images qui se répondent sans jamais s'identifier ou se confondre. On retrouvera des toiles présentées à Paris ainsi que d'autres peintures, toujours avec de jolis échos aux années Pop. Une belle initiative de la part de Lille Art Fair, qui a su reconnaître un univers aussi puissant sur le plan esthétique que sur le plan intellectuel.


Côté peinture, Loïc Raguenes, Christian Bonnefoi, Olivier Debré et
Georges Mathieu (ci-contre) seront également présents, représentant des diverses tendances de la peinture contemporaine.
La galerie Pierrick Touchefeu – anciennement galerie d’art klein – présentera quant à elle les peintures urbaines d’Edouard Buzon et les sculptures épurées de Stéphane Guiran, dont nous avions parlé l’an dernier.


Côté photo, « Le Rêve de dignité » de Véronique Boissacq présente avec simplicité une innocente princesse sous les projecteurs d’un studio ; Olivier Lannaud expose ses mises en scène contrastées et Denis Rouvre et David Nadval jouent la douce provocation avec une danseuse africaine qui, entre sainte ange nue et provocante créature d’Herb Ritz, se  fige dans un mouvement au corps peint sur une photo dessinée.

Artistes chinois et aborigènes…

En foire toute contemporaine, Lille Art Fair entend évidemment donner sa place à l’art asiatique, mais aussi à la création aborigène, pour « un véritable tour d’horizon de la diversité des artistes contemporains actuels ».

L’art asiatique est donc au rendez-vous, avec des artistes qui mêlent les techniques les plus traditionnelles aux techniques les plus récentes. Robinson Art Galerie expose les portraits numériques de Liu Yujun (ci-contre), célébrant la fragilité féminine. East-By-East Gallery propose quant à elle de nous faire découvrir les œuvres de l’artiste chinois Sun Sun Yip et Etats d’Art les talents de photographes des frères Gao, qui mettent en scène des hommes nus enfermés à corps ouverts dans des placards sans portes.

Si l’art aborigène ne concurrence pas encore la cote des artistes chinois, la tendance australe reste sans aucun doute une valeur montante, comme en témoignait l’immense
exposition consacrée au Pacifique à la Cité Internationale des arts en janvier dernier. Lille Art Fair accueille donc les oeuvres de 9 artistes aborigènes, qui proposent une démarche résolument contemporaine, puisant leur inspiration dans l’art brut traditionnel australien. Originaire du désert central, du désert occidental ou encore du détroit de Tore, chacun revendique au travers de son oeuvre son identité aborigène propre.

Des sculptures et des murs…

Les sculptures monumentales, signées des plus grands sculpteurs contemporains, sont également très attendues. « Il a été demandé aux galeries de proposer une sculpture dite monumentale pour créer dans l'enceinte de la foire un espace dédié à cet art », explique Olivier Billiard, directeur artistique de l’événement. On retrouvera avec délectation les formes géométriques abstraites en bronze de Parvine Curie,  les chiens en résine de Sweetlove du mouvement Cracking Art, les grenouilles en résine de Tomballe, les personnages expressionnistes de Marc Petit, les anges aériens en bronze soudé de Montalbano, les bustes en sculpture textile de Anne Valérie Dupond, les formes géométriques élégantes en acier corten peint de Desloubières ou encore des œuvres d’Iris Fossier, Stéphane Guiran, Johan Tahon, Philippe Gourier, Adalbert Gans ou Franco Adami.

Des murs qui parlent à Lille Grand Palais… voilà le concept de l’exposition proposée par le FRAC Nord Pas de Calais : l’exposition « MURmures » du FRAC mettra en scène une sélection d’œuvres originales extraites de sa collection. L’exposition mettra également en lumière « les artistes émergents de l’Euro Région, les plus prometteurs de leur génération. Des peintures murales disséminées un peu partout vont suggérer ainsi au public un autre parcours dans la manifestation, tout à fait inédit ! »

Un programme attirant, qui mérite à coup sûr une visite.

Photos...

"Where ?", Patrice Palacio, Castang Galerie
"Memory",
Georges Rousse, galerie Schweitzer
Georges Mathieu, Reflets impatients, 90x115,
Robinson Art Galerie
Liu Yujun, Unknow Liquid, 150x200, huile sur toile, Robinson Art Galerie

A noter...

Lille Art Fair
Lille Grand Palais
Du 24 au 27 avril 2008

Ouvert au grand public
Horaires d’ouvertures : de 11h00 à 20h00 (fermeture à 19h00 le 27 avril).
Entrée payante : 12 euros (tarif réduit : 10 euros).
Site :
www.lilleartfair.com


Foires & salons sur CultureCie...

Partager cet article

Repost 0

commentaires