Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

7 avril 2008 1 07 /04 /avril /2008 16:48

Gérald Faris, psychologue praticien et professeur à l’Université de Yale, et Ralph Faris, professeur de sociologie et directeur des programmes d’orientation à l’Université de Philadelphie, ont ensemble écrit Janis Joplin et Jim Morrison face au gouffre
afin de faire connaître le mal constant du «borderline» dont souffraient les deux stars. Ils signent un ouvrage audacieux, mêlant avec brio biographies, psychanalyse et fiction.

Cette «affection méconnue à l'époque mais bien identifiée aujourd'hui», le «borderline», a tué Janis Joplin et Jim Morrison, les menant prématurément à la mort à l'âge de 27 ans.

Quelles explications donner au comportement autodestructeur qui a précipité la mort de ces deux célébrités ?
Pourquoi se comportaient-ils de façon aussi excentrique et outrancière ? Etaient-ils suicidaires ? Quelle était la nature de leur grave détresse ? Aurait-on pu leur venir en aide ? Identifier les causes d’un problème psychologique ayant causé leur profonde détresse et analyser leur inaptitude commune à cultiver la notion de soi dans l’espace et le temps sont les deux thèmes principaux du livre. C’est ce manque, cette carence intérieure entraînant un désespoir intense qui confrontait les deux rock-stars à la « zone morte » (terme employé par les patients) ou à la personnalité limite ou « borderline » ainsi nommés par les docteurs.

Un rappel de leurs biographies respectives précède les passionnantes séances de psychothérapie des deux chanteurs, séances
replacées dans le contexte des années 1960 et imaginées par les auteurs après une longue et laborieuse étude de leurs interviews et les écoutes de nombreux témoignages (famille, amis, relations professionnelles et personnelles).  Au-delà de toute polémique, ce livre audacieux apporte des éléments essentiels permettant de mieux comprendre contre quels démons luttaient au jour le jour ces deux icônes du rock et du blues. La fiction est magistralement menée, les troubles de la personnalité sont tous inventoriés, « l’analyse » est commencée  et nous tient en haleine jusqu’à la fin.
         
Si l’essai est audacieux et réussi car la maladie, ses causes et ses effets y sont clairement exposés, il aurait été intéressant d'y apporter des éclairages concernant les thérapies actuelles. Initialement, le livre était destiné aux médecins et psychologues, il faut croire que les remarquables personnalités des deux artistes ont envoûté les auteurs jusqu’à leur faire oublier de nous parler des soins qu’aujourd’hui, la médecine serait en mesure de leur prodiguer.

Extraits choisis…

«Ces patients ne parviennent pas à maîtriser longtemps leurs états émotionnels, ils sont gouvernés par eux. En les observant, on constate qu’ils sont effectivement tyrannisés par leur détresse. La psychologue Marsha Linehan comparait ceux qui souffrent de ce mal à de « grands brûlés » au  troisième degré, sur plus de 90% de leur corps. Privés d’épiderme, ils souffrent le martyre au moindre toucher, et dès qu’ils bougent, ne serait-ce qu’un peu. Que ces artistes aient réussi à composer des chansons aussi captivantes dans de semblables conditions psychologiques est en soi un phénomène remarquable. (page 28)

Janis : «Mais toute cette saloperie, cette foutue connerie. Ecoutez, c’est dur, c’est diffcile. Ca ne s’apaise jamais. Pas de répit. Tout le temps, c’est comme, vous savez bien, comme inconfortable, confus. C’est plus marrant parfois, mais là, c’est comme… Je ne sais pas… Tout déconne. Rien ne fait plus de bien. Je sais pas. J’ai l’impression de devenir folle. Je n’arrive plus à me fendre la gueule comme avant, çà marche plus. Jamais. C’est seulement que je suis… Je me sens toujours mal à l’aise. Et faites moi pas de sermons sur la drogue, je sais ce que je fais, je suis prudente…. » (page 83).

Jim : «  Je vous ai déjà dit ce qui compte. La souffrance, la sexualité, les émotions et la mort… » ( page 176).

A noter...

"Janis Joplin et Jim Morrison face au gouffre : Le trouble de personnalité limite"
De Gerald Faris & Ralph Faris (traduit par François Tétreau)

Editeur : Le Castor Astral
Collection Musique - Cinéma
Parution: 14 juin 2007
239 pages
19 euros

Voir aussi sur CultureCie...


freud-cinq-le--ons-sur-la-psychanalyse.jpgpontalis-traversee-des-ombres.jpg
un-secret.jpgcanards.jpgavenir.jpg



Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Schmitt - dans Psycho - Psycha
commenter cet article

commentaires