Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 16:11

Thomas Lanier Williams est né le 26 mars 1911 à Colombus (état du Mississipi). Il grandit dans un univers essentiellement féminin, entouré de sa mère et de sa sœur et terrorisé par un père voyageur de commerce, souvent absent mais à la présence colérique.

En 1919, la famille Williams s’installe à St Louis… le jeune Tom découvrira la ségrégation raciale et la rigidité des frontières entre classes sociales, qui le révoltèrent profondément… Son père, désormais sédentaire, se révèle alcoolique, joueur de poker, excessif et imprévisible. En 1920, la séparation d’avec sa sœur Rose, devenue fragile et à l’imagination délirante, le convainc « qu’aimer, c’est perdre ». L’obsession de la perte devient alors un thème constant de son œuvre: perte de la jeunesse, du temps, de l’amour…

Sa fascination pour la beauté d’un adolescent le plonge dans l’ambivalence et l’inhibition, en contradiction qu’il était avec son éducation puritaine, et la société américaine en général.

Dans nombre de ses pièces sont évoqués le racisme, la condition féminine, la lutte des classes, la tension entre le Nord et le Sud des Etats-Unis, la contradiction entre le puritanisme et le désir, l’homosexualité.

De 1940 à 1980, il écrit 63 pièces, deux recueils de poésie, deux romans, quatre recueils de nouvelles, un essai et une autobiographie.

Williams affirmait penser en termes de « sons, de couleurs et de mouvements »… le théâtre est peut-être la forme la plus évidente de sa trajectoire littéraire. Il mourut de mort violente, à New York en 1983.

A voir aussi sur CultureCie...

"Un Tramway nommé désir", mis en scène par Arlette Rachel Azran, rubrique "
théâtre".

Partager cet article

Repost 0

commentaires