Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 03:35
dide-2-CultureCie.com.jpg

"Vivre c'est être en infraction.

A une règle ou à une autre règle.
Il n'y a pas d'alternatives : ne rien enfreindre, c'est être mort.
La réalité est infraction.
L'irréalité l'est aussi.
Et entre les deux flue un fleuve de miroirs qui ne figure sur aucune carte.
Dans ce fleuve toutes les règles se diluent, toute infraction devient un autre miroir."

Roberto Juarroz, « Fluye un rio »


À la demande d'Astrid Rostaing, jeune commissaire d'exposition, Dide investit la galerie Mycroft du XIème arrondissement, du mardi 5 au mardi 12 février 2008 pour une exposition qui s'articule autour de trois cycles photographiques – et trois langues : « Une histoire d'images » , « Burano passaggio d'ombra » et « Alone together ». En hommage au poète
Roberto Juarroz, eaux, flous et brumes célèbrent le vague du délit... de la création ?

Dide-expo-2008---Culturecie.com.jpgL’exposition tire son titre d'un poème de l'écrivain espagnol Roberto Juarroz, auquel Dide, la commissaire et les invités ont voulu rendre hommage : « Fluye un rio ». Hommage à la transgression artistique et à la force de la liberté, le poème célèbre un fleuve dans lequel « toutes les règles se diluent » : si « vivre, c’est être en infraction », il y aurait un cours d’eau où « toute infraction devient un autre miroir »… s’agirait-il de l’art ?



« Une histoire d'images »...

Dide reprend une partie des images qu'il avait présentées cet été aux Arques dans le Lot, lors de l'exposition collective « Lost 2007 ». Il y avait été invité en résidence par la directrice du Centre international d'art et du paysage de Vassivière, en compagnie de Koo Jeong-A, Laurent Grasso, Massimo Grimaldi, Guillaume Leblon et Claude Levêque, et avait investi avec ses travaux le Centre d'art contemporain ainsi que les maisons du village. L'artiste avait progressivement introduit dans la vie quotidienne des villageois une série d'images mystérieuses : en les envoyant par la poste à chacune des maisons au début de la résidence, puis en les exposant durant tout l'été au Dide-3-CultureCie.com.jpgMusée Zadkine et aux Ateliers du centre contemporain.

D'un côté c'était le statut même des images et leur fonction de support véhiculant une pensée qui avaient ainsi été interrogés, de l'autre les tirages, distribués aux habitants tout au long de la résidence, avaient fonctionné comme un ancien et mystérieux alphabet à décrypter. L'écrivain et philosophe Federico Nicolao prépare d’ailleurs aujourd’hui un livre sur cette expérience et les réactions des habitants: « Une histoire d'images ». Il en présente le projet lors de l'exposition parisienne le 7 février à 19 heures et retrace l'aventure des images distribuées dans le village et montrées pendant l'exposition aux Arques.


« Burano Passaggio d'Ombra » (1998 - 2007)...

« Burano Passaggio d'Ombra » est l’un des chantiers de recherche du photographe qui aime laisser mûrir ses projets pendant plusieurs années avant de les fixer dans une forme définitive. Dide ne livre donc ici qu'un avant-goût d'un travail encore en cours qui devrait, une fois terminé, prendre la forme d'un moyen-métrage. Né d'un récit de Federico Nicolao (écrit en 1997 et pensé initialement pour accompagner le livre d'un autre photographe), « Burano passaggio d'ombra » est un ensemble d'images à concevoir comme une suite de notes sur la couleur et d'observations sur la présence de l'homme dans l'espace d'une petite île mythique de la lagune vénitienne. Bien d'autres artistes – de Fredrick Rolfe à Hemingway en littérature, de Daniel Buren à Gabriele Gelatti en photographie – ont affronté ce sujet et avec eux se mesurent des millions de touristes qui, chaque jour, arrivent sur l'île avec les Vaporetti munis de leurs appareils photos.

Dide-5-Burano-Passagio-d-ombra---culturecie.com.jpg Nombreux sont les regards, d'amateurs ou d'artistes plus ou moins célèbres, qui se sont confrontés, dans le contexte de l'île, à un environnement fort particulier car les habitants de Burano peignent eux-mêmes depuis des siècles leurs maisons avec des couleurs très singulières. L'effet qui s'en dégage est toujours très surprenant. Contraints par le climat de renouveler continuellement les façades de leurs immeubles, les habitants donnent par la couleur une identité particulière à leur village qui vit aussi de la présence et la venue de l'homme dans ce paysage. Quelques-unes des photographies recueillies ces dix dernières années sur l'île sont aujourd'hui montrées. Federico Nicolao introduit vendredi 8 février à 19 heures son travail d'écrivain sur cet ensemble ainsi que le projet de film.

« Alone together »
(1999 - 2007)...

dide-alone-together---culturecie.com.jpg Dide présente ici aussi des images tirées du chapitre 5 d'un autre de ses cycles photographiques: « Alone together » - « Seuls ensemble ». Inspiré dans son titre d'un morceau de Chet Baker, cette série de portraits essaie de capter à la fois la solitude et l'accord qui se cacheraient toujours au sein de chaque image.

A noter...

Exposition de Dide « Fluye un Rio »
Commissaire : Astrid Rostaing

Du mardi 5 février au mardi 12 février, de 15h à 19h

Mycroft
13 rue Ternaux - 75011 Paris
www.mycroft.com.fr

Les expos du moment...

undefinedundefinedundefined
undefined

Partager cet article

Repost 0

commentaires