Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

10 juillet 2008 4 10 /07 /juillet /2008 00:30
La-guerre-selon-charlie-wilson-www.culturecie.com.jpg
Amusant, grave, vrai, fantastique et profond « La Guerre selon Charlie Wilson » réunit tout ce qui peut tenir un spectateur en haleine. Adaptation cinématographique du livre éponyme de George Crile, lui-même inspiré d’une incroyable histoire vraie, le film revient avec brio sur l’armement de l’Afghanistan par les Etats-Unis au moment de la guerre froide. Une histoire déroutante, un casting de choc et… une belle leçon d’histoire !

Le long pitch…

charlie-wilson-jacuzzi---culturecie.com.jpgCharlie (Tom Hanks) est député. Il bosse au Texas et se détend à Vegas, entre deux strip-teaseuses et quelques traits de coke. Il boit sans modération, n’emploie que des jeunes femmes qu’il séduit mais est irréductible à cette caricature. Sincèrement passionné par les relations internationales, il a aussi les ficelles de la politique en main : il est diplomate Charlie, et tout le monde lui doit au moins un ascenseur à renvoyer.

Devant l’hécatombe afghane, il demande de doubler le budget secret alloué par les Etats-Unis afin que l’Afghanistan combatte l’URSS. Sa nouvelle amie Johanne Herring, ravissante millionnaire anticommuniste et chrétienne (Julia Roberts), va alors user de ses relations les plus inaccessibles afin que Charlie rencontre en personne le Président du Pakistan. Ce dernier insiste pour que Charlie visite les camps avant de repartir pour l’Amérique : le député a alors devant les yeux « la guerre des femmes et des enfants » qui devient instantanément la sienne.

Aidé par Gust (Philip Seymour Hoffman), un américain d’origine grecque au caractère bien trempé, Charlie soulève des montagnes en même temps qu’il brave la presse à scandales. Avec l’aide de l’Egypte et d’Israël, les armes seront fournies secrètement à l’Afghanistan pour des sommes astronomiques que Charlie saura obtenir car… qui peut lui dire non ?

La critique…

la-guerre-selon-charlie-wilson---julia-roberts.jpgEn brillant député déluré et infiniment humain, Tom Hanks est irréprochable. Julia Roberts campe ici une princesse de plus qui lui va comme un gant et Philip Seymour Hoffman, en Truman Capote ou en agent maudit, ne cessera donc jamais de nous surprendre. Outre son casting irréprochable, « La Guerre selon Charlie Wilson » parvient à mêler avec brio une comédie légère à ce drame de la réussite historique. Le monde politique y est parfaitement dépeint, avec ses coups de téléphone, ses coucheries, ses services et ses coalitions, mais aussi avec sa complexité et avec une grande sincérité.

Le film a le mérite de revenir sur un épisode oublié ou étouffé de l’Amérique d’aujourd’hui. Quiconque connaît bien les Etats-Unis et les Américains se rappelleront sans doute avoir eu mille conversations aux lendemains du 11 septembre 2001 avec des patriotes étonnés de cet état de fait : ah oui, les Américains ont armé l’Afghanistan ? Quand le générique a sonné la fin du film, on s’est rappelé combien le cinéma était puissant car à bien des égards, il sait mieux raconter que les livres. Non seulement parce qu’il est plus facile de voir un film avec Julia Roberts que de se pencher sur l’Histoire de nos nations, mais aussi parce que le cinéma a cet atout émotionnel qui en fait un outil éducatif rare : on s’est rappelé de ces épisodes de l’histoire que l’on ne comprenait pas vraiment, à l’école des enfants, ces épisodes qu’on a parfois compris grâce à un film qui racontait la classe autrement.

la-guerre-selon-charlie-wilson-tom-hanks-en-afghanistan---www.culturecie.com.jpgMais « La Guerre selon Charlie Wilson » n’est pas seulement un flash-back qui rafraîchit la mémoire ou qui donne les leçons de son passé aux Etats-Unis. C’est un parfait film historique, et une belle leçon de politique… car à long terme, que s’est-il passé ? Que s’est-il passé une fois que la CIA avait « réussi », une fois que l’Afghanistan a pu vaincre l’URSS ? Que sont devenues les armes, au nom de quoi l’Amérique et l’Afghanistan avaient-ils fait la guerre « ensemble », et d’ailleurs, ont-ils fait la guerre « ensemble » ?

Le film traite de l’Afghanistan. Mais il aurait pu s’agir du traité de Londres, il aurait pu s’agir de n’importe quel épisode de la colonisation ou de la décolonisation, de n’importe quelle alliance conjoncturelle lors d’une guerre… la leçon à en tirer aurait été la même. Que se passe-t-il « après » ? Une fois qu’on a dépensé des millions dans l’armement, pourquoi refuser le « pourboire » de l’éducation ? Que se passe-t-il après les interventions massives de nos pays occidentaux, aux si jolis idéaux ? Que se passe-t-il une fois que les immigrés travaillent dans les pays qui ont besoin d’eux ? Est-ce qu’on leur apprend la langue du pays dans lequel ils s’installent, est-ce qu’on met en place des structures pour que les lendemains chantent ?

Tom-hanks-et-mike-nichols---la-guerre-selon-charlie-wilson---culturecie.coml.jpgOn ne devinera pas le passé qui n’a pas eu lieu, mais le film, sur la lancée de l’histoire de Charlie Wilson, voudrait poursuivre plus loin et pose en filigrane la question : que se serait-il passé si ces moudjahidins avaient eu des écoles ? Et oui, Charlie est un rêveur, un naïf peut-être, mais pourtant pas toujours, à en juger par ses manoeuvres politiques. Il a su arriver à certaines de ses fins. Mais pas à toutes.

Mike Nichols signe une mise en scène complète et franchement étonnante. Il parvient à nous faire rire en dressant le portrait amer et tendre d’une politique politicienne… trop humaine, et pourtant attachante, car si Charlie Wilson a des stratégies de diplomates peu glorieuses, elles ne sont pourtant que la stricte application d’une règle du jeu et… Charlie a un cœur d’or ! Le film ravive la mémoire avec légèreté et pointe, non sans pertinence, les conséquences dramatiques d’une réussite à court terme. On avait rarement vu un film historique être une telle comédie dramatique.

Quelques détails...

George Crile, l'auteur de "Charlie Wilson's war" dont est tiré le scénario d'Aaron Sorkin, a participé à l'adaptation de son livre au cinéma, en étant consultant technique du film.

Le député Charlie Wilson a accepté de collaborer avec l'équipe du film, accordant entretiens et conseils à Mike Nichols comme à Tom Hanks.

"La Guerre selon Charlie Wilson" marque le retour de Julia Roberts après trois ans d'absence sur les écrans: "Closer", également réalisé par Mike Nichols, avait été son dernier tournage.

La presse en parle...
 
"Commençons par rendre grâce à Mike Nichols de tout ce qu'il n'a pas fait : un film moralisateur, une vie de saint, une charge unilatérale contre la politique américaine. Sur le fond le plus tragique qui soit (...), il a donc réalisé une comédie." - Le Monde - Thomas Sotinel
 
Tom-hanks-et-seymour-hoffmann-.jpg"Nichols (...) démêle les fils de la politique américaine tels qu'ils se tissent dans les salons de Washington et les ambassades. Avec en prime une composition savoureuse de Philip Seymour Hoffman, dont chaque apparition est un pur régal." Le Nouvel Observateur - Pascal Mérigeau
 
"Cinéaste vieille école, Nichols n'essaie pas de se faire mousser, mais il sait valoriser chaque personnage. Le tiercé de tête - Tom Hanks (Wilson), Philip Seymour Hoffman (Avrakotos) et Julia Roberts (la milliardaire Joanne Herring) - ont l'air de savourer la moindre miette de leurs rôles." Libération - Didier Péron

"Si l’on cherche une quelconque trace de véracité dans ce film, on la trouvera dans le constat, lui aussi désabusé, que le gouvernement américain est aux mains d’ignorants alcooliques, misogynes et corrompus." Le Monde diplomatique - Chalmers Johnson

charlie-wilson--www.culturecie.com.jpgA noter...

La Guerre selon Charlie Wilson
De Mike Nichols
Adaptation d'Aaron Sorkin d'après le livre de George Crile
Avec Julia Roberts, Tom Hanks, Philip Seymour Hoffman...

Date de sortie : 16 Janvier 2008
En DVD le 5 août 2008
20€
Lien Amazon

A l'affiche & sur CultureCie...

undefinedasterix_aux_jeux_olympiques_Culturecie.com.jpgNo_Country-For-Old-Men-fr--res-Coen_affiche-1-.jpgundefinedundefined




 

Partager cet article

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Films en DVD
commenter cet article

commentaires