Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 20:27
cabantous1.jpg
Guillaume Cabantous expose d’étranges sculptures de verres à la galerie Odile Ouizeman du 31 janvier au 8 mars 2008. Cette première exposition personnelle, troublante et originale, laisse présager un bel avenir à l’artiste.

Guillaume Cabantous est une petite fée du détournement de matériau : il sculpte le verre mais lui donne forme en le brisant. Depuis quelques temps, il travaille à partir de pare-brises de voitures qu’il plie et qu’il accumule sur des squelettes de poteaux d’échafaudages. «Métal mal dépoli, poutres de bois vieilli et verre brisé, la pauvreté des matériaux qu’il utilise n’est pas sans rappeler la beauté austère des œuvres de l’Arte Povera dont il assume la filiation et embrasse la spiritualité.»

cabantous3.jpgMais l’originalité de son oeuvre tient surtout à sa manière unique de traiter le verre comme un drapé classique, car si le geste semble spontané, le pli est en fait rigoureusement étudié pour qu’il tombe bien. « Je travaille à partir de patrons en papiers avec lesquels j’étudie la notion de pliage », confie-t-il. Pas étonnant, à voir la finesse des réalisations.

De ces masses de verre banales et abruptes, Guillaume Cabantous fait des sculptures presque aériennes. A la fois fines et primitives, elles jouent sur l'aspect brutal et travaillé de la
«technè», ce mot grec qui a donné «technique» mais aussi «art». Elles rappellent le spectateur à «l'état sauvage», cet état archaïque dans lequel sans doute l'artiste a lui même travaillé. Suspendues comme une veste à un portemanteau, ou posées en équilibre sur une barre de danse, les installations nous confondent dans l’illusion avec une légèreté et une souplesse surprenantes. Dansant autour de nous, ces drapés de verre restent lourds de gravité, le verre brisé évoquant toujours l’accident. « Je ne cherche pas à représenter l’accident, dit-il mais ce qui m’intéresse est de travailler avec. »

Joli travail qui ouvre la réflexion sur l’accident de l’art… et de la science : de la loi de la gravité aux jetés de Pollock, on dirait bien que notre monde tourne autour de ces hasards accidentels pensés a-posteriori...

cabantous2.jpgA noter...

Guillaume Cabantous
...un état sauvage

Du 31 janvier au 8 mars 2008

Galerie Odile Ouizeman
10/12 rue des Coutures Saint-Gervais
75003 - Paris


01 42 71 91 89
www.galerieouizeman.com


Les expos du moment sur CultureCie...

undefined
hot-dogs-gugli-www.culturecie.com.jpgfr--d--ric-marsal-on-fait-comme-on-a-dit-chambre-avec-vues-culturecie.com.jpg
.

Partager cet article

Repost 0

commentaires