Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

20 janvier 2008 7 20 /01 /janvier /2008 04:22

Fils d’hôtelier, Michael Powell s’intéresse au cinéma à partir de 1922 et devient l’assistant de Rex Ingram en 1925. Il apprend le métier en devenant photographe de plateau, notamment sur « Champagne » d’Alfred Hitchcock, puis monteur pour « Blackmail » en 1929 et enfin scénariste pour « Perfect Understanding » de Cyril Gardner. Il passe à la réalisation au moment de la prolifération des « Quotas Quickies », films courts à petits budgets ; il en réalise vingt-trois.

Un peu éclipsé par son compatriote David Lean, Michael Powell est pourtant un des très grands cinéastes de l’histoire. Si son œuvre a été quelque peu réduite au « Voyeur » (1960), il a pourtant réalisé bien d’autres films de même qualité, tel que « Le colonel Blimp » (1943), une œuvre sublime à la construction très moderne.

Dans tous ses films, on retrouve la même intelligence quant au traitement des personnages et au souci des détails qui n’est pas sans rappeler celle de Billy Wilder.

Il a très souvent travaillé avec Emeric Pressburger (1902-1988), son scénariste hongrois et co-producteur, et cela pour ses plus grands films : « Le colonel Blimp », « Les Chaussons rouges » (1948), « La renarde » (1950) ou bien encore « Le Narcisse noir » (1947). Ils ont d’ailleurs fondé ensemble la société de production The Archers en 1943.


Powell, Pressburger & autres classiques sur CultureCie...

undefinedundefinedundefinedundefinedmademoisellegagnetout1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Elise Coupas - dans Portraits & Bios
commenter cet article

commentaires