Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 00:37
Alexandre-Pavlata-ou-Franckie-O-Right---Com--die-de-Paris---2008.jpg
"Francky O. Right is dead", le one-man show d'Alexandre Pavlata, qui était à l'Européen la saison dernière, poursuit sa conquête du public parisien à la Comédie de Paris. La première était mardi 16 janvier. Le spectacle fonctionne. Ses atouts: les talents de mime du comédien, et un humour trash que l'on voit rarement au théâtre.

Un pantalon trop court, des bretelles, des chaussures noires et rouge. Un costume de clown, quoi, mais sans nez rouge. Francky est sur scène. Vous êtes sûr ? Il se sert un verre, du J&B évidemment, puis il s’allume une clope, et nous invite à nous détendre. « Ladies & gentlemen, relax. Drink, talk, smoke, relax. » Mais on n’a pas le droit de fumer, on est au théâtre ! Qu’importe. Francky nous offre des canettes de bière, balance des cigarettes dans l’orchestre. Il est loin d’être le seul ou le premier à s’amuser de cette délimitation, les sièges et la scène, le public et l’acteur, mais là ça fonctionne plutôt bien. En demande d’interactivité Francky ? Oui, mais pas trop non plus.

-mg-5610--d-r-.jpg Il discute. Las Vegas, oui, parce qu’il vient de Las Vegas. D’ailleurs il ne parle qu’en anglais. Mais avec un accent français, et des gestes clairs, que les franchouillards se rassurent ! Alors Las Vegas, les Américains, les Français… Rien de très profond de ce côté-là : t’as raison Francky, vaut mieux pas que tu parles trop de politique.

Ce qui nous a plu dans ce spectacle, ce n’est pas le texte, ce n’est pas le fond. A moins que le fond soit ailleurs : dans le corps. Sur la scène. Dans les gestes, la présence, les ralentis, les accélérés, la femme qu’il s’invente avec sa main, sa Daisy, sa Juliette. Là, on aime. Alexandre Pavlata sait parler avec son corps. Avec des tons aussi. Et sait passer en un fou rire de la romance shakespearienne au « fuck you » des rues contemporaines.

Le one-man show est un exercice très casse-gueule, ce n’est pas nouveau. Alors si ce spectacle peut paraître un peu brouillon, parce qu’on passe du coq à l’âne - et c’est normal après tout, quand quelqu’un parle tout seul pendant plus d’une heure non ? – et parce qu’on peut avoir l’impression de tourner en rond, on en ressort tout de même content d’avoir découvert cet artiste. Pour la présence sur scène, pour un talent et un travail évident de mime, et puis, il faut bien l’admettre, parce qu’on aime son humour cru.

Et oui, Francky s’amuse à sniffer un pseudo-mélange de drogues dures avec une paille géante, et, bêtement, ça nous fait crever de rire. Quand il s’amuse à balancer des sachets pleins de poudre blanche dans la salle, ça nous fait marrer. Quand il passe aux « bonbons », ça nous fait encore marrer. Quand il se retrouve à poil parce qu’il est pseudo-speed et « so high », on est carrément mort de rire. Et oui, c’est assez basique le comique. Et alors ?

Le visage et le corps d’Alexandre Pavlata savent exprimer toutes les nuances qu’il veut bien nous montrer. Ce n’est pas un bon one-man show sur les mœurs, mais c’est un excellent one-man show sur le plan du « masque comique ». Ses farces fonctionnent. Ses caricatures sont à voir, et pas à lire ou à entendre. Car c’est une belle leçon de burlesque.

La presse en parle...


« Ce présentateur de cabaret à Las Vegas pulvérise le politiquement correct. » Télérama

« Des références quatre étoiles ! Courez-y avant que les américains ne nous le volent ! » Le Journal du Dimanche

« C'est du burlesque fou furieux, un pied dans Jango Edwards, l'autre dans Chaplin. » L'Express

« Quoi de neuf dans le one-man show ? Assurément Francky O’Right. » Le Canard enchaîné

A noter...
-mg-1289--d-r-.jpg
Pièce de Philippe Martz , Alexandre Pavlata
Avec Alexandre Pavlata

A partir du 15 janvier 2007

Comédie de Paris
42 rue Fontaine 75009 Paris

Du mardi au samedi à 21h30
Tarifs : 31 € tarif plein ou 21-31 €


Spectacle intégralement en anglais (mais facilement compréhensible par tous car très visuel). Déconseillé aux moins de 12 ans.
com--die-de-paris.jpg
Réserver sur BilletReduc

Site officiel: www.franckyoright.com

A voir aussi sur CultureCie...


undefinedundefinedundefinedundefined

 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Théâtre
commenter cet article

commentaires