Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 04:30
SIADACTION.jpg
LogoAUP.gif
FIGHTAIDSMONACO-IM.jpg
Baisons-fut--.jpg
red-alert.jpg









« Des jours vont venir qui passeront sur moi, longs et sans désirs, et ma curiosité se fera douce comme une veilleuse dans la chambre d'un convalescent. Je m'approfondirai dans les secrets de ma conscience tumultueuse. Toute ma soif va-t-elle enfin s'apaiser, et pour combien de temps ?

Une pensée de bon nirvana amollit déjà mon cœur : le désert que j'ai traversé était celui de mes désirs. Quand ma volonté se réveillera, il me semble qu'elle voudra des choses nouvelles et que je ne me rappellerai plus rien des souffrances du passé. » Isabelle Eberhardt


« Je suis au bras des ombres, seule… », ta douce voix murmure à mon oreille cette citation de Paul Eluard, plongé aux entrailles du songe et dans un bienheureux anéantissement, tu attends maintenant l’univers entier.

Ô beauté, j’ai suivi ton étoile et tes yeux se livrent au vertige. Silence nu, la maladie brûle en toi et la voilà qui danse dans ton sang fluide. Rêve sous tes paupières que le ciel a rougies, ton visage rit au ciel vide et l’insouciance de ton enfance glisse vers l'horizon. La vision se précise, balayant la douteuse existence de ton corps.
Tu trembles encore, obstinément, alors qu’un fleuve surgit de ton corps… eau chaude et cristallisée... et le silence vibre dans ton enveloppe, abîme insondé… ta voix s’est éteinte… la mer parle pour toi.

J’écoute tes va-et-vient avec le vent, ta danse comme un tango, tes vagues jusqu'aux roches qui suspendent en éclats vierges l'écume, et l’odeur de ton souffle m’évoque tes mémoires, senteurs bleues des vents chauds du sud.

Ta parole est ce feu secret dans l'infinie de la vie où le silence nous traverse par des éclairs de pensées, elle se situe dans un présent absolu qui s’invente pas à pas, soit l’audace et la fragilité même du vivant. Cordon ombilical du merveilleux, tu cherches l'essence ou la sève du sens, énergie de la nuit au désir de lumière comme un ultime appel à toujours plus de vie, cette essence démoniaque de l'angoisse qu'il te faut brûler pour te réveiller.

Je continue à chercher le sommeil à la surface ombreuse de ta nuit, il y a du merveilleux à voir en allant voir derrière tes yeux…et de l'infini à caresser dans ta céleste chaleur, c’est pourquoi je peux tout oublier sauf que le monde était plus beau par ta présence, et mes mots tentent désespérément de caresser l’écriture de ton île et tes soifs invisibles… nous ne sommes que les naufragés de nos impossibles dans la plaie ouverte du temps…

Chaque jour, je pense à tes réparties fantaisistes, ta vivacité et ta sagacité qui me rappellent le goût merveilleux de l'innocence et du bonheur. Une atmosphère de légèreté heureuse où s'épanouit ta féminité qui prend corps et s'évapore avec délice dans des gestes empreints d'inattendu et d'une poésie certaine. Surprenante, spontanée, logique et superbe de simplicité, tu m’irradiais.

Nous sourions, nous rions, nous éclations de rire. Je t'entendais respirer, j’écoutais ta voix, je suivais tes pérégrinations, ta pensée… et je rêvais à mon tour de voir l’essentiel dans l’infime. En un mot, nous partagions, le temps de quelques instants un bonheur et un plaisir certains. Un enchantement… et maintenant une Absence ! Ta fulgurance illuminée connaît peut-être aujourd’hui l'infini du cosmos…

Post-Scriptum...

Merci à S.A.S. la Princesse Stéphanie de Monaco, représentante spéciale de l’OnuSida, et aux membres de l’association « Fight Aids Monaco », porteurs d'élan et d'espoir pour leurs engagements auprès des personnes séropositives. Ils apportent écoute et soutien et organisent des évènements caritatifs pour récolter des fonds afin de les redistribuer pour la recherche contre le VIH, le financement de projets sociaux et les aides directes aux malades.
Qu’ils soient assurés de mon admiration et de mon plus profond respect.

A noter...

Pour mieux connaître et éventuellement faire un don, n’hésitez pas : www.fightaidsmonaco.com


Morad El Hattab sur CultureCie...

9782226172785.jpgmoradelhattab.jpgurgence_darfour.jpg










Voir aussi sur CultureCie...

gap-red.gif
red-alert.jpg




Partager cet article

Repost 0
Published by Morad El Hattab - dans La Tribune de CultureCie
commenter cet article

commentaires