Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 22:16
la-femme-en-vert-d-Arnaldur-Indridason.jpg
Nous sommes en Islande, sur les hauteurs de Reykjavik, un bébé mordille son jouet. A bien y regarder, le hochet est un os ! L’étudiant en médecine reconnaît un os humain… De là part toute l’histoire, un squelette entier retrouvé à fleur de terre. Une enquête est instruite mais elle est difficile. Si la personne est intacte, elle a été enterrée il y a  cinquante ans, peut-être plus, lors de la dernière guerre.

Le commissaire Erlendur se plonge dans l’autrefois pour mieux occulter un présent difficile, voire insoutenable, son passé peu glorieux mais moins terrible que ce qu’il va découvrir dans ce pays où le jour est éternel, l’hiver mortel, le repos impossible, l’oubli inhumain et la réalité  des faits… Vous la connaitrez…

C’est avec beaucoup de recherches historiques, de connaissances psychologiques et un réel talent de romancier que l’auteur nous invite en Islande, à partager les rudes vies de ses contemporains et des anciens. La vie personnelle du héros est une histoire dans l’histoire, il nous parle de lui, de ses souvenirs, de sa famille en poursuivant chaque piste qui est l’histoire  d’une autre famille. On entend des témoins, on pénètre au plus profond de leur intimité, on écoute l’enfant maltraité, la femme non pas battue mais fracassée par le père de ses enfants, une sœur sure de l’intégrité de son frère malgré des apparences troublantes. On devient les détenteurs de secrets qui semblent être partout générateurs de graves dangers, puis on retrouve les vraies valeurs, des sentiments indestructibles qui nous conduiront si ce n’est à une fin heureuse à une morale rédemptrice.
Le roman est noir mais brillant. L’enquête est ici un prétexte bien trouvé pour nous parler d’un pays que l’on connaît peu.

A noter...

"La Femme en vert" d'Arnaldur Indridason
Paru le 11 janvier 2007
Chez Points
346 pages
7 euros 50

Lien Amazon

Voir aussi sur CultureCie...

le_plus_heureux_des_hommes_de_yann_queffelec.jpgnouvelle_image.jpg9782070780938.jpgartefact.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurence Schmitt - dans Romans & Nouvelles
commenter cet article

commentaires