Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CULTURE & CIE

lire      écouter  voir  sortir   personnalités           films      expos  musique    news art    romans    concerts     ...

Rechercher

CULTURE CIE & VOUS

PARTENAIRES

14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 00:25

 

 


Né à New York, Joe Bonamassa commence la guitare à quatre ans. A huit ans il joue du blues comme un vétéran. "Stevie Ray Vaughn a été une grande influence," avoue Joe, "mais il n’a pas été le seul. De grands maîtres du blues tels que Duke Robillard, Danny Gatton, Eric Clapton, et Robben Ford m’ont aidé à progresser. J’ai tout naturellement aimé le blues et ai été séduit par le son de la Stratocaster."


A dix ans, il se produit déjà en concert et, deux ans plus tard, il est sollicité pour assurer la première partie de B.B. King, qui confie alors: "le potentiel de cet enfant est si grand qu’il n’a fait que gratter la surface. Il n’est qu’un enfant… une légende avant l’heure".


bloodline.jpg
Après avoir écumé les Etats Unis pendant quelques années, Joe rencontre des musiciens connus et des enfants de musiciens célèbres, comme Berry Oakley Jr, le fils de Allman Brothers; Waylon Krieger, fils de Robby Krieger des Doors et Erin Davis, le fils de Miles Davis. Avec eux, il décide de conquérir le monde. Ainsi naquit le groupe "Bloodline", et avec lui l'album éponyme.

 

Le succès inattendu de ce premier album  provoque la dispersion du groupe et, tout en donnant une place essentielle à la guitare dans ses projets, il commence à prendre des cours de chant.


En 2000, il finit de travailler sur son premier album, "A New Day Yesterday", produit par le légendaire Tom Down, qui a travaillé avec Aretha Franklin, Ray Charles, John Coltrane, Ornette Coleman et tant d'autres.


Depuis, Joe Bonamassa travailla sans relâche. En six ans, il sort cinq albums studio, un album et un DVD live, le tout accompagné de nombreux concerts partout dans le monde.


You---me-Bonamassa.jpgEn 2006, Joe enregistre "You & Me" avec divers invités, dont Carmine Rojas à la  basse (Stevie Wonder, Rod Stewart, David Bowie & more), Jason Bonham à la batterie (fils du légendaire batteur de Led Zeppelin John Bonham), Rick Melick à l’orgue et au piano ainsi que le chanteur de Healing Sixes, Doug Henthorn et Pat Thrall à la guitare.

Un an plus tard, "Sloe Gin" voit le jour: balades personnelles ou reprises inspirées telles "One of these days" de Ten Years After ou "Another kind of love" de John Mayall font de ce septième album une nouvelle réussite.


Joe Bonamassa a été récemment élu au directoire "The Blues Foundation", organisme respecté dédié à la musique blues.


La presse en parle...

"Il maîtrise à la perfection son blues sans jamais tomber dans les poncifs du genre." Rock N’Folk

"This is no regular Joe” and “a bold talent destined to break" - Billboard

"Joe Bonamassa’s blues chops rival those of Stevie Ray Vaughn." - Washington Post

"I’m telling you… Bonamassa live is the shiznit!" - Entertainment Weekly

"Bordering on peerless" - Vintage Guitar

Joe Bonamassa sur CultureCie...

"Blues is not dead: Joe Bonamassa au New Morning"

L'album "Sloe Gin"


La musique sur CultureCie...

benito_doremus.jpgEOL1.gif

Plain-white-CD.jpg

ELIZABETH-THE-GOLDEN-AGE.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Axelle Emden - dans Portraits & Bios
commenter cet article

commentaires